Étoile de Tabby : Nouvelle baisse de luminosité


  • FrançaisFrançais

  • Le 19 mai 2017, l’étoile de Tabby a subi une nouvelle baisse de sa luminosité à hauteur de 2 %. Connaissant la popularité de l’étoile, les astronomes ont pointé autant de télescopes que possible pour voir ce qui se passe.


    Le 19 mai 2017, l'étoile de Tabby a subi une nouvelle baisse de sa luminosité à hauteur de 2 %. Connaissant la popularité de l'étoile, les astronomes ont pointé autant de télescopes que possible pour voir ce qui se passe.

    On croyait qu’on en avait fini, mais l’étoile de Tabby nous rappelle à son bon souvenir. Le 19 mai 2017, l’étoile KIC 846285 a subi une baisse de luminosité d’environ 2 % rapporté par Tabetha Boyajian sur Twitter.1 Les astronomes pointent autant de télescopes que possible sur cette étoile située à 1 300 années-lumières dans la Constellation du Cygne, car le signal est très étrange.

    En 2015, une équipe d’astronomes menée par Tabetha Boyajian a découvert des variations extrêmes de luminosité autour de l’étoile KIC 8462852 qui a été surnommée ensuite comme l’étoile de Tabby à cause de l’astronome Tabetha qui a été l’une des premières à montrer ce phénomène. La luminosité d’une étoile peut baisser et il y a plusieurs explications possibles, mais l’étoile de Tabby a perdu 22 % de sa luminosité avant de retourner à son état normal.

    La nouvelle baisse de luminosité sur l'étoile de Tabby (KIC 8462852) le 19 mai 2017

    La nouvelle baisse de luminosité sur l’étoile de Tabby (KIC 8462852) le 19 mai 2017

    Ensuite en 2016, une analyse de vieilles plaques photographiques a révélé que l’étoile KIC 8462852 a eu une baisse de luminosité de 14 % de 1890 à 1983. Et le télescope spatial Kepler a observé une autre baisse de 4 % pendant ses 4 ans d’observation. Il y a plusieurs explications possibles à ce phénomène. Certains estiment que ce sont des dynamiques internes de l’étoile ou encore des débris et des astéroïdes qui entourent l’étoile. L’explication la plus intéressante est que l’étoile a dévoré une planète voisine et ce sont des débris qui provoquent la baisse de luminosité. Et cela expliquerait l’irrégularité du pourcentage de la baisse, mais également des intervalles.

    Et évidemment, on a l’hypothèse qui intéresse énormément certains milieux avec une méga structure alien comme des sphères de Dyson. Mais cette hypothèse est à écarter dans 99,99 % des cas, car les précédentes observations n’ont rien montré de ce genre. Soit c’est des comètes, soit c’est le reste d’une planète.

    Sources

    1.
    Tabetha Boyajian on Twitter. Twitter. https://twitter.com/tsboyajian/status/865542587087601665. Consulté le mai 20, 2017.
    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.