Etoile de Tabby : Juste de la poussière et aucune mégastructure alien

Les nouvelles données d’observation de l’étoile KIC 8462852, connue comme l’étoile de Tabby, montrent que c’est la poussière qui explique probablement la baisse étrange de la luminosité. L’hypothèse de la mégastructure alien est définitivement abandonnée. #CeSeraPourlaProchaineFois


Les nouvelles données d'observation de l'étoile KIC 8462852, connue comme l'étoile de Tabby, montrent que c'est la poussière qui explique probablement la baisse étrange de la luminosité. L'hypothèse de la mégastructure alien est définitivement abandonnée. #CeSeraPourlaProchaineFois

Une équipe de plus de 100 chercheurs, dirigée par Tabetha Boyajian, professeure adjointe au département de physique et d’astronomie de LSU, a fait un pas de plus vers la résolution du mystère qui se cache derrière l’étoile de Tabby. L’ ou l’ surnommé d’après Boyajian est une étoile assez moyenne. Elle est environ 50 % plus grande et 1 000 degrés plus chaude que le soleil. Elle est à plus de 1000 années-lumière. Mais l’étoile a subi des baisses de luminosité très étranges au cours des dernières années. Plusieurs hypothèses existent pour expliquer la luminosité inhabituelle de l’étoile incluant une alien en orbite autour de l’étoile.

Le mystère de l’étoile de Tabby est si intéressant que plus de 1 700 personnes ont donné plus de 100 000 $ grâce à une campagne Kickstarter pour observer et recueillir plus de données sur l’étoile à travers un réseau de télescopes. En conséquence, un nouveau corpus de données recueillies par Boyajian et ses collègues en partenariat avec l’Observatoire de Las Cumbres est maintenant disponible dans un nouveau papier qui sera publié dans The Astrophysical Journal Letters.

La poussière est probablement l’explication la plus robuste sur la luminosité étrange de l’étoile KIC 8462852.

Les nouvelles données montrent que différentes couleurs de la lumière sont bloquées à des intensités différentes. Par conséquent, tout ce qui passe entre nous et l’étoile n’est pas opaque. Si c’était une planète ou une mégastructure alien, alors on aurait un blocage totalement opaque selon Boyajian.

Les scientifiques ont observé l’étoile de Tabby avec l’Observatoire Las Cumbres de mars 2016 à décembre 2017. À partir de mai 2017, il y a eu 4 épisodes distincts de baisse de la lumière de l’étoile. Les membres de la campagne de crowdfunding ont nominé et voté pour nommer ces épisodes. Les 2 premières baisses ont été nommées Elsie et Celeste. Les 2 derniers ont été nommés d’après les anciennes villes perdues Scara Brae en Écosse et Angkor au Cambodge.

Et la méthode dans laquelle cette étoile a été étudiée marque une nouvelle ère de l’astronomie. Nous rassemblons tellement de données sur une même cible et ce projet reflète les changements dans l’astronomie avec l’accès à ce flot de données selon Tyler Ellis de Spokane, un candidat au doctorat de LSU. Les scientifiques citoyens et les chasseurs de planète ont analysé des quantités massives de données de la mission de Kepler pour détecter le comportement inhabituel de l’étoile de .

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *