Tagged: étoile

Les nouvelles données d'observation de l'étoile KIC 8462852, connue comme l'étoile de Tabby, montrent que c'est la poussière qui explique probablement la baisse étrange de la luminosité. L'hypothèse de la mégastructure alien est définitivement abandonnée. #CeSeraPourlaProchaineFois 0

Etoile de Tabby : Juste de la poussière et aucune mégastructure alien

Les nouvelles données d’observation de l’étoile KIC 8462852, connue comme l’étoile de Tabby, montrent que c’est la poussière qui explique probablement la baisse étrange de la luminosité. L’hypothèse de la mégastructure alien est définitivement abandonnée. #CeSeraPourlaProchaineFois

Les chercheurs rapportent l'observation de bulles géantes à la surface d'une étoile de type géante rouge appelé π1 Gruis dans la Constellation de la Grue située à 530 années-lumière. La taille de ces bulles considérables peut atteindre les 100 millions de kilomètres. Notre soleil est également destiné à devenir une géante rouge dans quelques milliards d'années. 2

Des bulles géantes à la surface d’une géante rouge

Les chercheurs rapportent l’observation de bulles géantes à la surface d’une étoile de type géante rouge appelé π1 Gruis dans la Constellation de la Grue située à 530 années-lumière. La taille de ces bulles considérables peut atteindre les 100 millions de kilomètres. Notre soleil est également destiné à devenir une géante rouge dans quelques milliards d’années.

Une illustration d'artiste d'une Supernova - Crédit : ESO/M. Kornmesser 0

L’étoile qui ne voulait pas mourir

Les chercheurs rapportent l’observation de la supernova iPTF14hls. Contrairement à d’autres étoiles qui meurent avec une seule supernova, iPTF14hls a subi plusieurs supernovas provenant de la même étoile et elle continue de briller. Des hypothèses comme celles de Supernova à instabilité de paire pulsationnelle pourrait expliquer partiellement cet événement.

Un monde infernal avec un ciel de titane. C'est le surnom qu'on pourrait donner à l'exoplanète WASP-19b dont l'atmosphère dépasse les 2 000 degrés Celsius et on vient de découvrir que cette exoplanète contient de l'oxyde de titane dans son atmosphère. 0

De l’oxyde de titane sur l’exoplanète WASP-19b

Un monde infernal avec un ciel de titane. C’est le surnom qu’on pourrait donner à l’exoplanète WASP-19b dont l’atmosphère dépasse les 2 000 degrés Celsius et on vient de découvrir que cette exoplanète contient de l’oxyde de titane dans son atmosphère.