Manitoba : 16 morts dans un accident de minibus, la communauté burundaise en deuil


  • FrançaisFrançais

  • Le 18 juin, un camion a heurté un minibus qui transportait des fidèles d’une église évangélique du Burundi au Manitoba. 16 personnes sont décédées, dont 12 enfants. Des funérailles et des cérémonies œcuméniques ont été organisées pour les pleurer.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Le 18 juin, un camion a heurté un minibus qui transportait des fidèles d’une église évangélique du Burundi au Manitoba. 16 personnes sont décédées, dont 12 enfants. Des funérailles et des cérémonies œcuméniques ont été organisées pour les pleurer.

    Le 18 juin dernier, un tragique accident de la route a coûté la vie à 16 personnes, dont 12 enfants, qui voyageaient à bord d’un minibus sur la route 5 près de Carberry, au Manitoba. Le véhicule, qui transportait des membres d’une communauté évangélique originaire du Burundi, a été percuté par un camion semi-remorque qui roulait en sens inverse. Le conducteur du camion a survécu à la collision, mais a été hospitalisé avec des blessures graves.

    Depuis, les familles des victimes et la communauté burundaise du Canada sont plongées dans le deuil et la douleur. Plusieurs cérémonies commémoratives ont été organisées pour rendre hommage aux disparus et soutenir les proches. Le 25 juin, les funérailles de la première victime identifiée, Daniel Ndayisenga, ont eu lieu à Winnipeg. Ce père de famille de 45 ans était le pasteur de l’église évangélique Shalom Tabernacle, où il était très apprécié. Il laisse dans le deuil sa femme et ses six enfants, dont quatre étaient avec lui dans le minibus et ont également péri dans l’accident.

    Le lendemain, le 26 juin, une cérémonie œcuménique a réuni plus de 200 personnes à Carberry, près du lieu du drame. Des représentants des différentes confessions religieuses, des autorités locales et des membres de la communauté burundaise ont pris la parole pour exprimer leur solidarité et leur compassion. Des bouquets de fleurs, des ballons et des messages ont été déposés sur le site de l’accident en mémoire des victimes.

    La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a publié les noms des 16 personnes tuées dans l’accident. Il s’agit de :

    • Daniel Ndayisenga, 45 ans
    • Elisabeth Ntakirutimana, 40 ans
    • Cyriaque Ndayisenga, 17 ans
    • Zawadi Ndayisenga, 15 ans
    • Aziza Ndayisenga, 13 ans
    • Grace Ndayisenga, 10 ans
    • Jessica Ntakirutimana, 42 ans
    • Marie-Ange Ntakirutimana, 17 ans
    • Ange Uwimana Ntakirutimana, 13 ans
    • Sarah Uwera Ntakirutimana, 11 ans
    • Eliane Uwimana Ntakirutimana, 9 ans
    • Noella Uwimana Ntakirutimana, 7 ans
    • Jean-Claude Munyezamu, 40 ans
    • Arielle Munyezamu, 12 ans
    • Aisha Munyezamu, 10 ans
    • Grace Munyezamu, 8 ans

    La cause exacte de l’accident n’est pas encore connue. La GRC a indiqué qu’elle poursuivait son enquête et qu’elle examinait notamment les données du tachygraphe du camion impliqué. Selon certains témoins, le camion aurait dévié de sa voie avant de heurter le minibus.

    L’accident a suscité une vive émotion au Canada et au Burundi. Le premier ministre canadien Justin Trudeau a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et sa reconnaissance aux premiers intervenants. Le président burundais Evariste Ndayishimiye a également présenté ses sympathies aux proches des disparus et a salué la solidarité de la diaspora burundaise au Canada.

    Des campagnes de financement participatif ont été lancées pour aider les familles des victimes à couvrir les frais funéraires et à surmonter cette épreuve. Plus de 300 000 dollars canadiens ont été récoltés à ce jour.

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *