Top 14 : Toulouse sacré champion de France grâce à un essai de génie de Ntamack


  • FrançaisFrançais

  • En finale du Top 14, Toulouse a fait la différence face à La Rochelle sur un essai de génie de Ntamack à la fin du match. Retour sur cette rencontre au sommet entre les deux meilleures équipes de la saison.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    En finale du Top 14, Toulouse a fait la différence face à La Rochelle sur un essai de génie de Ntamack à la fin du match. Retour sur cette rencontre au sommet entre les deux meilleures équipes de la saison.

    Toulouse a décroché son 22e titre de champion de France de rugby en battant La Rochelle 18 à 13 en finale du Top 14, samedi 17 juin au Stade de France. Les Toulousains ont fait la différence grâce à un essai exceptionnel de Romain Ntamack à la 78e minute, après une passe au pied millimétrée d’Antoine Dupont.

    Un duel au sommet entre les deux meilleures équipes de la saison

    La finale du Top 14 a opposé les deux équipes qui ont dominé la saison régulière : Toulouse, premier avec 92 points, et La Rochelle, deuxième avec 86 points. Les deux clubs se sont affrontés à quatre reprises cette saison, avec deux victoires chacun. Mais Toulouse avait pris l’avantage lors des deux finales disputées en 2021 : celle du Top 14 (18-8) et celle de la coupe d’Europe (22-17).

    La Rochelle, double champion d’Europe en titre, espérait donc prendre sa revanche et décrocher son premier bouclier de Brennus. Mais les Rochelais ont dû faire face à la puissance et à l’expérience des Toulousains, qui comptent dans leurs rangs des internationaux comme Dupont, Ntamack, Kolbe ou Marchand.

    Une finale serrée et indécise jusqu’au bout

    Le match a été très disputé et serré, avec peu d’occasions franches de part et d’autre. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup, alternant les temps forts et les temps faibles. La première mi-temps a été marquée par la domination de La Rochelle, qui a inscrit le premier essai du match par son ailier Retière à la 23e minute, après une belle percée de Danty. Les Rochelais ont mené 10 à 6 à la pause, grâce à la botte de West.

    La deuxième mi-temps a vu le réveil des Toulousains, qui ont mis plus de rythme et de pression sur leurs adversaires. Ils ont recollé au score grâce à deux pénalités de Ntamack, puis ont pris l’avantage à la 64e minute par une pénalité de Ramos. Mais La Rochelle n’a pas abdiqué et a égalisé à la 74e minute par une pénalité de Plisson.

    Tout semblait alors se jouer dans les dernières minutes, avec une possible prolongation en cas d’égalité. Mais c’est à ce moment-là que le génie de Ntamack a fait basculer le match. Le demi d’ouverture toulousain a marqué un essai d’anthologie à la 78e minute, après avoir récupéré une passe au pied magistrale de Dupont dans les 22 mètres rochelais. Il a ensuite transformé son essai pour porter le score à 18 à 13.

    La Rochelle a tenté un dernier baroud d’honneur dans les arrêts de jeu, mais n’a pas réussi à franchir la ligne toulousaine. Le coup de sifflet final a déclenché la joie des joueurs et des supporters du Stade toulousain, qui ont célébré leur 22e titre de champion de France.

    Les réactions des acteurs du match

    Antoine Dupont, capitaine et demi de mêlée de Toulouse : “C’est incroyable, c’est un rêve qui se réalise. On a travaillé toute l’année pour ça, on a su rester soudés dans les moments difficiles. On savait que ça allait se jouer sur des détails, on a eu cette inspiration sur l’essai de Romain. C’est le génie de Romain qui nous sauve.”

    Romain Ntamack, demi d’ouverture et homme du match de Toulouse : “C’est un moment magique, je n’ai pas de mots. On a été poussés dans nos retranchements par une très belle équipe de La Rochelle. On a su rester calmes et lucides jusqu’au bout. Je remercie Antoine pour sa passe, c’est lui qui fait tout le boulot. Je n’avais plus qu’à aplatir.”

    Ronan O’Gara, entraîneur de La Rochelle : “Je suis très fier de mes joueurs, ils ont tout donné. On a fait une très belle saison, on a remporté deux titres européens. On a manqué de peu le triplé, mais on n’a pas à rougir. On va revenir plus forts l’année prochaine.”

    Victor Vito, troisième ligne et capitaine de La Rochelle : “C’est dur à encaisser, on était si près du but. On a fait une bonne première mi-temps, mais on a perdu le fil en deuxième. On a commis trop de fautes, on leur a donné trop d’occasions. Ils ont été plus réalistes que nous. On les félicite, ils méritent leur titre.”

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *