Étiqueté : onde gravitationnelle

Une simulation informatique de la fusion d'étoiles à neutrons - Crédit : NASA/AEI/ZIB/M. Koppitz and L. Rezzolla, CC BY 0

Ondes gravitationnelles : Une astronomie du film muet vers une résolution en haute définition

Avec les 4 premières ondes gravitationnelles, nous sommes passés du cinéma muet vers le cinéma sonore. Mais avec cette 5e onde gravitationnelle suivie du sursaut gamma court, on a la vibration et des lumières dans la plupart du spectre pour une résolution/révolution sans précédent dans l’astronomie.

Les scientifiques de la collaboration LIGO-Virgo (dont le CNRS est membre) ont observé pour la première fois des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux étoiles à neutrons, et non de deux trous noirs comme dans les cas précédents 0

Des ondes gravitationnelles provenant d’une fusion d’étoiles à neutron

On a découvert des ondes gravitationnelles provenant d’une étoile à neutrons. Cette fusion d’étoiles à neutrons est également à l’origine des sursauts gamma. Ce phénomène fournit aussi une nouvelle manière de mesurer la constante cosmologique et enfin, la fusion d’étoiles à neutrons sont à l’origine des éléments lourds comme l’or, le platine ou le plomb.

Le détecteur VIRGO a détecté sa première onde gravitationnelle - Crédit : The Virgo collaboration 0

Ondes gravitationnelles : première détection conjointe par le LIGO et Virgo

Les scientifiques des collaborations LIGO et Virgo ont observé, pour la première fois avec trois détecteurs, des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux trous noirs. Ce résultat confirme le bon fonctionnement de l’instrument Advanced Virgo, qui s’est joint aux observations des deux détecteurs LIGO le 1er août et dont c’est la première détection. Il ouvre la voie à une localisation bien plus précise des sources d’ondes gravitationnelles.

Pour la première fois, des physiciens théoriciens proposent le calcul d'un signal d'une source particulière d'onde gravitationnelle qui a émergé quelques fractions de seconde après le Big Bang. La source du signal est un phénomène cosmologique hypothétique connu comme l'oscillon. 0

Calcul d’un « Oscillon », source d’ondes gravitationnelles après le Big Bang

Pour la première fois, des physiciens théoriciens proposent le calcul d’un signal d’une source particulière d’onde gravitationnelle qui a émergé quelques fractions de seconde après le Big Bang. La source du signal est un phénomène cosmologique hypothétique connu comme l’oscillon.

Le LIGO (Laser Interferometer Gravitational Wave Observatory) vient de repartir pour un nouveau tour. Plus sensible, on espère qu'il va détecter beaucoup plus d'ondes gravitationnelles dans les prochains mois. 0

Et c’est reparti pour le LIGO

Le LIGO (Laser Interferometer Gravitational Wave Observatory) vient de repartir pour un nouveau tour. Plus sensible, on espère qu’il va détecter beaucoup plus d’ondes gravitationnelles dans les prochains mois.