Les chasseurs d'ambulance à l'attaque de Google


  • FrançaisFrançais



  • Google est sous la plainte de l’Union européenne pour position dominante. Il n’en fallait pas plus pour que les charognes, qu’on connait aussi comme les chasseurs d’ambulance, en profitent pour attaquer Google.

    L’Union européenne et l’Inde veulent condamner Google pour position dominante et maintenant, le géant américain doit faire face à Google Redress & Integrity Platform (GRIP). GRIP est un site qui est appartient à une firme de relation publique qui permet à des entreprises, qui se croient lésés par Google, de demander des dommages et intérêts. On peut le considérer comme l’équivalent technologique du chasseur d’ambulance. Mais on utilise aussi le terme de parasite, de chacal, de charogne et de vautour.

    GRIP est maintenu par Avisa qui prétend être une entreprise dans les niches des affaires publiques. Et Avisa est assisté par Hausfeld, une firme juridique spécialisée dans la compétition. Pour les naïfs, GRIP pourrait ressembler à une sorte de pourfendeur contre le méchant Google, mais évidemment, on parle principalement d’une montagne de fric. GRIP est une hyène et on sait que cet animal est trop lâche pour s’attaquer à d’autres lorsqu’ils sont vivants et en pleine santé. C’est pourquoi GRIP a attendu que l’Union européenne attaque Google pour surfer sur la vague.

    GRIP peut recevoir les demandes des entreprises qui sont lésées par Google. Ensuite, GRIP les contacte pour avoir plus de preuves et il choisira le dossier qui a le plus de poids devant un tribunal. Mais tout ça coute de l’argent. Pour envoyer votre demande, vous devrez payer de 10 000 euros pour les petites affaires jusqu’à 50 000 euros pour les gros dossiers. Le prix d’entrée varie selon les revenus de l’entreprise. Et GRIP utilise un bon appât pour attirer les entreprises. Les frais de base ne couvrent pas ceux du procès. Mais les plaignants payent uniquement ces frais de procès s’ils gagnent. Un scénario classique aux États-Unis où on paye uniquement quand on gagne.

    La technique de GRIP est possible parce que la Commission européenne, réputée pour ses idées lumineuses, a passé une directive qui facilite les poursuites pour demander des compensations par les victimes de Google. On peut penser que Google doit être ravi de l’apparition de GRIP.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.