Paypal, Mastercard et Visa pourraient avoir une liste noire sur les sites pirates


  • FrançaisFrançais



  • Pour lutter contre les sites pirates, le gouvernement français discute d’une possibilité pour les ayants-droits et les entreprises de paiement en ligne telles que Paypal, MasterCard ou Visa d’avoir des listes noires qui bloqueraient les paiements sur les sites pirates.

    La liste noire des sites pirates pour Mastercard, Visa et Paypal

    Les ayants-droits ont tout tenté. Les raids, les peines d’emprisonnement très lourdes et maintenant, ils veulent s’attaquer aux revenus des sites pirates. Next Inpact nous apprend que le gouvernement français, par l’intermédiaire du ministère de la Culture, envisage d’autoriser les ayants-droits à signaler des sites pirates qui utilisent des modes de paiement. Ensuite, ces entreprises telles que Paypal, Mastercard ou Visa peuvent suspendre ou supprimer les comptes de ces sites pirates.

    Le premier problème est que la coopération se fera directement entre les Majors et les compagnies de paiement sans une surveillance gouvernementale. Et Torrent Freak nous apprend que la suppression des revenus sans une surveillance gouvernementale était l’une des mesures de la SOPA, ce projet de loi qui donnait une liberté absolue aux ayants-droits et qui a été décrié par toute la société civile. La SOPA a été abandonnée, mais on voit que les gouvernements français, anglais et américains commencent à implanter la SOPA par petits morceaux pour ne pas éveiller l’attention.

    Rappelons-nous de Wikileaks et Mega

    Et ce n’est pas juste une mesure théorique. Car l’année dernière, un sénateur américain, Patrick Leahy, avait écrit une lettre à Mastercard et Visa sur le service Mega de Kim Dotcom sur le fait que Mega permettait d’héberger des fichiers illégaux. Quelques jours plus tard, Paypal avait supprimé le compte de Mega.

    Et Wikileaks a subi le même sort et Paypal, Mastercard et Visa avaient supprimé le compte de l’organisation entrainant une perte de plusieurs millions de dollars. Mais la suppression de revenu n’est pas une mesure très efficace. La plupart des sites pirates utilisent la publicité qui n’est pas couverte par cette suppression de revenu et même si c’était le cas, ce serait quasi impossible à mettre en pratique. De plus, de nombreux sites pirates commencent à adopter des monnaies virtuelles et décentralisées telles que la Bitcoin. Et enfin, il existe des entreprises de paiement qui se foutent totalement des législations anglo-saxonnes et françaises.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.