Un développeur révèle les coulisses abjectes des jeux sur mobile

Collecte de données personnelles, espionnage à grande échelle, arnaque systématique. Bienvenue dans le monde du jeu sur mobile.



Un développeur qui raconte les coulisses du jeu sur

On a beaucoup écrit sur l’avènement des modèles qui sont des applications ou des jeux gratuits en apparence, mais qui possèdent des achats intégrés. Et ces microtransactions sont une mine d’or que ce soit pour le fric et les données personnelles. Cette pratique est à la fois de l’arnaque et de l’espionnage à grande échelle. Google et Apple tentent d’endiguer ce fléau, mais bon, ces géants gagnent également leurs commissions et donc, ils sanctionnent, mais pas trop. Les achats intégrés des applications sont critiqués d’un point de vue des utilisateurs, mais on ignore ce qui se passe dans les coulisses. Les développeurs et les éditeurs de ces applications .

Un article anonyme a été écrit par un développeur d’applications Freemium sur le site Touch Arcade. Ce développeur dévoile les coulisses nauséabondes des achats intégrés. Étant donné que l’article est anonyme, on ne peut pas prouver ses dires, mais Touch Arcade est l’un des sites les plus réputés dans le jeu vidéo. Et cela donne un sacré poids de crédibilité à l’histoire. Le développeur se décrit comme un producteur Senior dans une entreprise qui propose des jeux Free-To-Play. Et il a déjà travaillé pour plusieurs grandes entreprises. Ce développeur déclare qu’il est derrière de nombreux jeux populaires et la plupart des utilisateurs sur mobile ont surement joué à l’une de ses créations. Ce développeur a rejoint les jeux mobiles à leur balbutiement et il a assisté à l’explosion du phénomène qu’on assiste aujourd’hui.

De l’ à l’espionnage de masse

jeu-mobile-freemium_1

Et le point important dans l’histoire ne concerne pas les tactiques d’arnaques pour extorquer de l’argent aux utilisateurs, mais une collecte de données massives et systématiques. Ce développeur écrit :

Cela concerne votre ciblage personnalisé. Nous savons tout de vous. Où vous vivez, quel est votre revenu, vos relations, vos équipes de sport préférés, vos préférences politiques. Nous savons quand vous allez au travail et dans quelle entreprise. Nous pouvons créer un évènement pour vous attirer puisque nous savons que la semaine prochaine, vous aurez un long week-end à passer et qu’un Freemium serait intéressant pour vous et rentable pour nous.

Et cette collecte de données a commencé de la façon la plus innocente (comme tous les grands crimes). Afin d’améliorer leur jeu, les développeurs ont commencé à traquer le comportement des joueurs. À la base, c’était juste pour des choses telles que l’ajustement d’un niveau de difficulté. Mais les problèmes ont commencé lorsque les développeurs ont commencé à analyser les données dans le jeu, mais également les métadonnées concernant les joueurs. Pendant une réunion concernant le jeu, la personne qui gérait le site a rapporté quelques informations intéressantes. Il a commencé à analyser les logs et il a vu les connexions au fichier JSON (qui traque le comportement dans le jeu). Il ne savait pas encore, mais il avait mis la main sur ce qu’on appelle le DAU (Daily Active User). Dans le monde du web et des applications, votre rentabilité ne vient pas de vos visiteurs au total, mais des visiteurs actifs. Les visiteurs actifs sont d’énormes vaches à lait qui n’attendent que la traite de leur portefeuille. Quand l’équipe a découvert ces données personnelles, la première impression était la satisfaction. Quand on a tellement de joueurs actifs par jour, cela signifie qu’on a créé un bon jeu. Mais le CEO a vu une autre chose (comme d’habitude).

À la chasse aux baleines

jeu-mobile-freemium_2

Comme un requin qui aurait senti l’odeur du sang, le département de gestion a développé un appétit insatiable pour les données. Où, quand, comment les personnes jouaient au jeu. Les gestionnaires ont compris le potentiel de cette information pour inciter les joueurs à acheter plus et qu’ils convainquent également leurs amis de jouer au jeu super-génial. Comme nous l’avions déjà rapporté, les éditeurs de jeux pour mobile visent les joueurs qu’on appelle les Baleines. Les Baleines sont une minorité de joueurs, mais qui sont capables de dépenser des centaines de dollars par mois. Le temps a passé et ce développeur est passé d’une entreprise à une autre. Et il écrit que désormais, il est rare de trouver un éditeur qui propose un bon jeu. Parfois, c’est juste une application codée à l’arrache dans le seul objectif d’amasser les données de l’utilisateur.

Facebook et les jeux sur mobile

jeu-mobile-freemium_4

Et comme si cela ne suffisait pas, la route des jeux sur mobile s’est combinée avec une adoption massive de Facebook. Comme tous les marketeurs, les développeurs exploitent la gigantesque base de données de Facebook pour créer des portraits intimes de leurs joueurs. Vous pouvez être ciblé avec des notifications Push personnalisées et des offres commerciales qui vont vous piéger à tous les coups. Et le pire est que c’est valable même si vous n’utilisez pas systématiquement Facebook. Comme Snowden l’a révélé sur l’espionnage de la NSA, on peut créer un profil très ciblé d’une personne en utilisant uniquement ses médatonnées et leurs connexions et on n’a même pas besoin du contenu.

Des faux comptes avec des filles super canon

Et si vous êtes une baleine, alors le harcèlement dépasse toutes les limites. Si l’éditeur du jeu mobile s’aperçoit que vous êtes un gros pigeon, alors il peut aller jusqu’à créer un faux compte avec une image d’une fille super canon. Et le développeur ajoute que vous tomberez dans le piège, car ce piège de fille a été créé en exploitant toutes les données que nous savons sur vous. Il raconte comment ils avaient chopé une baleine en Arabie Saoudite qui aimait le football américain. Et l’éditeur a créé des items spéciaux qui étaient basés sur son équipe préférée. La baleine les a achetés les yeux fermés. Les mêmes données, qu’on utilisait pour améliorer le jeu, sont désormais utilisées pour maximiser le profit. Les jeux possèdent désormais un niveau de difficulté proche de zéro. L’intérêt est de convaincre le joueur qu’il est un champion et qu’il continue à cliquer sur tous nos boutons et que nous collections délicieusement toutes ses informations.

Sachez-le une bonne fois pour toutes. Un jeu gratuit ne peut pas exister. Si c’est gratuit, alors vous, votre famille, votre travail sont le produit. Et après une telle histoire, il y a encore des débiles profonds qui nous disent que ou sont de bons jeux.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *