Google : Les États-Unis lancent une enquête antitrust sur Android


  • FrançaisFrançais



  • La FTC a annoncé qu’elle rouvre l’enquête d’antitrust sur Google, notamment sur Android qui est accusé de favoriser les services de Google au détriment de ses concurrents.

    Google subit de nombreuses attaques en Europe et cette fois, les États-Unis viennent de rejoindre la course avec la FTC qui ouvre une seconde enquête après celle de 2011. Google est surtout accusé de favoriser ses propres services dans Android puisque chaque appareil est fourni avec une suite d’applications préinstallées telles que Chrome, Maps, Gmail, Google Now, etc. La FTC suit les traces de l’Union européenne puisque cette dernière a lancé une autre enquête d’antitrust sur Android à cause des plaintes de Microsoft et Expedia.

    Le monopole d’Android ne se mesure pas uniquement à la part de marché, mais à la puissance de Google pour forcer les constructeurs à adopter ses services. Actuellement, Android possède 53 % des parts de marché du mobile aux États-Unis suivi d’Apple qui détient 38 % et Windows Phone qui est au fond du trou avec 2,5 %. Et la question de la FTC est la suivante : Est-ce que Google contrôle suffisamment de parts de marché pour imposer son service et son système d’exploitation en même temps ? Et si la réponse est oui, alors Google utilise un monopole abusif de la même manière que Windows et Internet Explorer en 1998.

    Une première enquête qui a été classée de manière suspecte

    Les États-Unis n’avaient pas attendu l’Union européenne pour lancer une enquête d’antitrust sur Google. Dès 2011, la FTC avait enquêté sur le moteur de recherche et Android. Après des mois d’enquête, la FTC avait décidé de ne pas porter plainte. Mais les choses se sont gâtés en 2015 lorsqu’un document confidentiel de la FCT avait fuité et qui démontrait que Google avait bien utilisé une position dominante pour favoriser ses services, mais c’était pour le bien du consommateur. Cette conclusion concernait surtout le moteur de recherche, mais la domination d’Android n’a jamais été étudiée dans les détails.

    Après la publication du document confidentiel, les médias et les concurrents de Google se sont engouffrés dans la brèche. Google était en sueur et il a demandé à ses Lobbyistes de clarifier la position de la FTC sur l’abandon du dossier contre Google. On peut lire l’inquiétude de Google dans les échanges de mail entre des responsables de Google et la FTC qui sont disponibles sur le site de l’organisation.

    On ignore encore si les États-Unis sont obligés de rouvrir l’enquête suite à la plainte de l’Union européenne. L’UE se concentre sur le monopole de Google en surface tandis que la FTC étudie également les comportements douteux dans le service. Ainsi, la FTC a déjà condamné Apple, Amazon et Google pour le manque de contrôle sur les achats qui sont faits par les enfants. Quoi qu’il en soit, Google va passer des moments difficiles, car jusqu’à présent, il bénéficiait du soutien des autorités américaines, mais il semble que le vent soit en train de tourner.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *