Aux ânes bâtés qui blâment le chiffrement et Snowden pour les attaques sur Paris

2 jours, c’est le temps qu’il a fallu pour les opposants au chiffrement et à Snowden pour prétendre que les terroristes de Paris ont pu réussir leur coup parce qu’ils utilisaient le chiffrement pour communiquer avec l’Etat Islamique. Le seul problème est que toute l’histoire est une vaste montagne d’excréments.


La chasse aux sorcière sur le chiffrement et Snowden après les attaques sur Paris

Les autorités françaises estiment que les terroristes de ont utilisé le pour communiquer avec l’Etat Islamique. C’est d’abord le New York Times qui rapporte l’histoire en citant des officiels Européens sous couvert d’anonymat (une expression pour dire qu’il n’y aucune preuve) que les terroristes avaient chiffré leurs communications. Le New York Times s’est rendu compte de son erreur et il a supprimé son article d’origine. Le lien vous mènera simplement vers un article générique sur les attentats. Mais internet n’oublie jamais et la Web Archive possède une copie de l’article mentionnant le chiffrement.

Ensuite, on nous apprend que la perquisition chez le domicile d’un des assaillants a permis de découvrir une Playstation 4 (oh putain, l’arme de destruction massive). Forbes s’est précipité dans la brèche et il écrit que les terroristes préparaient leurs attentats en jouant à Super Mario (sauf que Super Mario est principalement disponible sur la Wii U et la 3DS) ou en tirant des balles dans Call of Duty. Forbes a déclaré que les terroristes utilisaient le Playstation Network pour communiquer. Oui, le Playstation Network propose des moyens sécurisés pour communiquer, mais il ne propose pas de chiffrement bout à bout. Mais est-ce que cette histoire a la moindre preuve ? Oui et non. Ce scoop de la débilité a été lancé par Jan Jambon (oui, c’est son vrai nom), le ministre belge de l’intérieur a déclaré que le Playstation Network proposait un moyen de communication très sécurisé et qu’il est difficile de lire les communications des joueurs. Le seul problème ? Le ministre Jambon a fait cette déclaration 3 jours avant les attaques dans un article du site Politico.

Et il est évident que lorsqu’on parle de chiffrement, Snowden est directement visé. On se souvient de l’affreux jojo, James Woolsey, ancien directeur de la CIA, qui a déclaré à plusieurs reprises que Snowden avait du sang sur les mains parce qu’il promouvait le chiffrement. Et il est possible que les terroristes utilisent le chiffrement parce que tout le monde utilise le chiffrement de nos jours. Et les terroristes utilisaient des moyens sécurisés bien avant Snowden et en fait, The Intercept nous apprend que les groupes radicaux utilisaient le chiffrement dès le mois de février 2001, soit 5 mois avant le 11 septembre 2001.

chiffrement-terrorisme-2001

Mais tous les moyens sont bons pour justifier la criminalisation du chiffrement et de faire passer Snowden pour le plus grand traitre de l’histoire. WhatsApp et Telegram sont dans le collimateur. Mais ce n’est pas parce que vous utilisez des applications de chiffrement que vous ne pouvez pas être identifié. On ne peut pas lire vos messages, mais on peut découvrir votre identité et celle de vos contacts. Ainsi, le média Demorgen.de nous apprend que les autorités belges avaient découvert que 3 des assaillants avaient préparé leurs attaques sur le territoire belge. Et les services de renseignement avaient simplement analysé les métadonnées des comptes WhatsApp.

Et si on met à dire qu’on doit blâmer le chiffrement parce qu’il est utilisé par les terroristes, alors on doit :

  • Blâmer les acheteurs en ligne parce qu’ils utilisent le chiffrement sur Amazon et eBay
  • Blâmer les utilisateurs de Gmail et Yahoo parce qu’ils utilisent le chiffrement
  • Blâmer les utilisateurs d’une banque parce qu’ils utilisent le chiffrement
  • Blâmer les armées de tous les pays parce qu’elles utilisent le chiffrement
  • Blâmer les grands-mères parce qu’elles ont utilisé le chiffrement pour communiquer avec leur iPad

On assiste à une plongée dans la folie collective et islamophobe qui dépasse largement la panique après le 11 septembre. On doit s’attendre à des lois qui interdisent d’utiliser tout type de chiffrement, on doit s’attendre à des lois qui condamnent Snowden pour tous les crimes imaginables, on doit s’attendre à des lois qui stigmatisent à tort et à travers. Les terroristes ont réussi leurs attaques parce que les autorités françaises sont totalement impuissantes face à la menace. Ils ne savent pas qui est en face et comment il fonctionne. Et il faut blâmer le chiffrement et Snowden parce que les politiciens doivent donner l’impression qu’ils font quelque chose.

Ces attaques se sont produites parce que la France n’a pas réfléchi sur sa politique étrangère. Elles ont réussi parce qu’on a préféré la surveillance de masse au lieu d’une surveillance ciblée et plus efficace. Elles ont réussi parce qu’on a préféré stigmatiser et attaquer les communautés musulmanes plutôt que de demander leur aide pour servir de premier réseau d’alerte. Et elles ont réussi parce que la France a perdu son identité, car aujourd’hui, ce n’est plus qu’une pâle copie de la politique anglo-saxonne.

Ne blâmez pas le chiffrement, Snowden ou tout autre bouc-émissaire pour votre propre incompétence, mépris et ignorance. Celui qui sacrifie la liberté au nom de la sécurité ne mérite ni la sécurité, ni la liberté. Et un ennemi de la liberté est un terroriste.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *