Le film le plus emmerdant pour les censeurs de film


  • FrançaisFrançais

  • Dans chaque pays, on a un organisme qui classe les films selon leurs contenus et affiche un avertissement si c’est nécessaire. Même si l’idée peut se défendre, c’est juste une manière pour les Majors de protéger leur industrie. Un producteur de film indépendant a lancé l’idée du film le plus emmerdant pour que les censeurs soient obligé de le regarder jusqu’au bout.


    Un film sur une peinture qui séche pour emmerder les censeurs de films

    La MPAA possède une division appelé CARA qui analyse et classe les films au public. La British Board of Film Classification (BBFC) est son équivalent en Angleterre. La CARA est principalement utilisé pour justifier le monopole économique de la MPAA, mais la BBFC est tenu de classer les films selon les lois anglaises. Si la loi anglaise stipule qu’un film doit afficher un certain avertissement selon un certain type de contenu, alors la BBFC doit l’imposer au film. Tous les films distribué en Angleterre sont obligé d’obtenir un certificat de la BBFC. Et ce certificat coute de l’argent. Il faut 101 livres sterling pour la soumission et il faut payer 7 livres sterling par minute regardée. Mais la BBFC s’engage à regarder l’intégralité du film.

    Les producteurs indépendants sont contre cette extorsion, car un film de plusieurs heures peut couter des milliers de dollars. C’est pourquoi Charlie Lyne, un producteur de film indépendant, a crée un projet de Crowfunding pour le film le plus emmerdant. Le film est simplement est de la peinture qui sèche sur un mur de brique. Etant donné que la BBFC devra regarder chaque minute de ce film, Charlie demande aux internautes de financer le visionnage par la BBFC. Plus les gens vont donner et plus la BBFC devra passer du temps pour le film qu’on peut considérer comme le plus ennuyant de la planète.

    Et l’accueil a été favorable, car le projet Make the Censors Watch ‘Paint Drying’ a déjà réuni près de 4 000 livres sterling. Un internaute a même crée un site qui permet de déterminer le nombre d’heures du film selon les dons collectés. Actuellement, la BBFC devra regarder 9 heures et 20 minutes d’un film d’une peinture qui sèche sur un mur de brique. De quoi déprimer à vie. On pourrait dire que la BBFC ne regardera pas le film, mais un porte-parole de l’organisation a déclaré à Mashable qu’ils regarderont le film, car ils sont peut-être des escrocs, mais ils respectent leurs parts du marché.

    Source : Techdirt

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.