Microsoft notifiera ses utilisateurs en cas d'une cyberattaque provenant d'un gouvernement


  • FrançaisFrançais

  • Microsoft suit le pas de nombreuses entreprises technologiques en annonçant qu’il préviendra les utilisateurs s’ils sont victimes d’une cyberattaque lancée par un Etat. Mais les solutions proposées ne sont pas à la hauteur de la menace.



    Yahoo a annoncé récemment qu’il préviendra ses utilisateurs s’ils sont victimes d’une cyberattaque lancée par un Etat. Quelques jours plus tard, c’est Microsoft qui publie la même annonce. Mais Microsoft a été obligé de le faire puisque Reuters lui a demandé des explications sur des utilisateurs de services de Microsoft, impliqués dans les protestations tibétaines et ouighour, qui ont été victime d’une campagne d’espionnage et de cyberattaque orchestrée par la Chine et qui n’ont pas été prévenu par Microsoft. La Chine a démenti formellement, mais Microsoft a quand même franchi le pas.

    La différence d’une cyberattaque sponsorisée par un Etat

    La principale différence d’une cyberattaque lancée par un Etat concernant l’ampleur et le nombre d’utilisateurs. Des millions d’utilisateurs peuvent être ciblé en même temps et il est important d’être notifié rapidement pour prendre les mesures nécessaires. Malheureusement, Microsoft pêche par les solutions qu’il propose, car ce sont les mêmes que celles d’une cyberattaque normale. Le changement de mot de passe, l’utilisateur de la double authentification, etc. Microsoft devrait plutôt bloquer ces cyberattaques à la source en demandant des explications au gouvernement incriminé plutôt que de réduire les dommages collatéraux.

    Les cyberattaques des gouvernements en augmentation croissante

    Ces annonces prouvent également que de nombreux gouvernements lancent des cyberattaques et cela prend de telles proportions que Microsoft, Yahoo, Google sont obligés d’avertir les utilisateurs. Toutefois, cela concerne uniquement des pays qui sont hostiles à une certaine vision de la technologie actuelle. La principale question est si Microsoft va également prévenir ses utilisateurs s’ils sont victimes d’une cyberattaque ou d’un espionnage par les Etats-Unis, la France ou d’autres pays européens.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    No Responses

    1. corroy dit :

      Bonjour, je trouve vos articles intéressants mais ici je me permet de vous faire une remarque injuste, mais 🙂 Une entreprise quelque soit sa force. Un état structurellement devrait pour voir répondre à un état et proposer une proposition à un élément fort de son économie : une entreprise même internationale. Autre époque autre culture : l’Angleterre colonisatrice protégeait ses entreprises quelque soit le monde. Ici, justement si une entreprise peut contrer un état, et donc posséder un pouvoir régalien. Or justement, les pouvoirs régaliens sont les privilèges des états. L’Etat doit donc répondre à un autre Etat. En fait, nous appelons de nos vœux, même en les critiquant un monde économique qui remplace un monde politique ou en assume les fonctions. Et de ce fait même, appelons la privatisation de nos libertés, par elles.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *