Whatsapp : Paiement en Inde et trou béant sur la vie privée

Il semble que Whatsapp va permettre d’effectuer des paiements en Inde dans les prochains mois. Mais l’infrastructure utilisée est catastrophique sur la vie privée.


Il semble que Whatsapp va permettre d'effectuer des paiements en Inde dans les prochains mois. Mais l'infrastructure utilisée est catastrophique sur la vie privée.

Selon le média The Kent, Whatsapp se prépare à lancer un mode de paiement via sa messagerie en Inde.1 Le Timing est parfait puisque l’Inde a procédé à une démonétisation drastique de sa société en interdisant les billets de banque les plus populaires en circulation en provoquant une panique et une crise économique sans précédent. Mais Whatsapp estime que c’est le bon moment pour proposer un mode de paiement puisque la messagerie est très populaire en Inde (près de 200 millions d’utilisateurs actifs par mois).

Whatsapp négocie avec le gouvernement indien pour utiliser l’UPI qui est une nouvelle norme de paiement développée par la National Payments Corporation of India (NPCI) qui est l’organisation qui gère tous les modes de paiement en Inde. Si Whatsapp réussit ses négociations, alors il va entrer dans l’un des marchés les plus juteux au monde puisque la norme UPI permet d’envoyer un paiement aussi facilement qu’un message sur Whatsapp. Mais il y a une petite couille dans le potage. L’UPI utilise une base de données connue comme Aadhaar qui est simplement la plus grande base biométrique du monde. Elle contient le nom, l’adresse de domicile, l’empreinte digitale, un scan de la rétine de 1,2 milliard de citoyens indiens. De ce fait, Whatsapp va utiliser l’UPI qui se base sur Aadhaar… Est-ce qu’on a besoin de faire un dessin sur ce qui va arriver par la suite ? Facebook, qui possède Whatsapp, possède le potentiel d’accéder à la base de donnée biométrique de tous les citoyens indiens. Une perspective qui n’est pas réjouissante. Notons qu’il y a déjà eu des précédents quand Google a accédé aux données médicales du NHS au Royaume-Uni.

De plus, Aadhaar est très sévèrement critiqué par les experts en sécurité, car elle a été codée à la pisse sans aucun moyen de vérification des identités alors que c’est son rôle à la base.2 Quand vous êtes dans Aadhaar, vous recevez une carte d’identité avec un numéro unique. Mais on sait qu’il y a des chiens et des chats qui possèdent même leurs cartes Aadhaar et ce sont des pratiques qui permettent d’abuser le système, par exemple, pour recevoir des subventions de l’Etat. Mais les autorités indiennes ne veulent pas s’arrêter là, car Aadhaar sera également utilisé pour les vieux afin que leur carte d’identité soit associée à leurs données médicales pour recevoir leur pension et les aides médicales. Donc, au final, on a un système totalement centralisé qui connait le moindre aspect des citoyens d’un des pays les plus peuplés au monde. Et des entreprises américaines comme Facebook vont accéder à des données. Mais dites donc, qu’est-ce qui pourrait mal tourner, je vous le demande ?

Sources

1.
WhatsApp picks UPI for payments – The Ken. The Ken. https://the-ken.com/whatsapp-upi-payments/. Published April 4, 2017. Accessed April 4, 2017.
2.
Singh M. The world’s largest biometrics database is quickly turning into privacy nightmare. Mashable. http://mashable.com/2017/02/14/india-aadhaar-uidai-privacy-security-debate/#W_FAMmphnOqm. Accessed April 4, 2017.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Blogueur frénétique et précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *