Madagascar relance le programme de surveillance de la peste


  • FrançaisFrançais



  • peste-madagascar

    Le programme de surveillance de la peste, arrêté en 2006 faute de financements, a été relancé à Antananarivo, sous l’égide de l’Institut Pasteur. Et ce, pour le mois de septembre 2015. Selon les derniers chiffres, au moins 71 personnes sur les plus de 260 cas recensés à Madagascar sont morts de la peste.

    La peste est généralement transmise à l’homme par des piqûres de puces qui se sont infectées sur des rats porteurs de la bactérie. Elle est endémique à Madagascar, sévit presque chaque année depuis les années quatre vingt. Ces trois dernières années, le nombre de cas n fait qu’augmenter, faisant de Madagascar le pays le plus touché par cette maladie dans le monde.

    Quinze agents du Bureau municipal d’hygiène et des volontaires de la Croix rouge malgache vont passer au crible les quartiers à risque d’Antananarivo ainsi que tous les marchés de la ville.
    Les rats de la capitale seront saisis pour tester s’ils sont atteints par la bactérie pesteuse.
    Ils seront également peignés pour récupérer leurs puces pour éviter qu’elles qui passent la bactérie à l’homme. Les puces seront aussi testées pour s’assurer qu’elles n’ont pas développé de résistance aux insecticides.

    En effet, avec la forte densité de population, les montagnes d’ordures, la proximité avec les rats et la faiblesse des services de soins, le risque d’épidémie s’accroît.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.