Madagascar : Hery Rajaonarimampianina face à une crise institutionnelle


  • FrançaisFrançais



  • Hery-Rajaonarimampianina

    Hery Rajaonarimampianina fait face à une nouvelle crise institutionnelle alors que le pays sort à peine d’une période de transition chaotique de 5 ans.


     

    C’est la première fois depuis son élection qu’un chef d’Etat est aussi contesté après 18 mois de mandat. La Haute Cour Constitunionnelle (HCC) n’a pas encore décidé de valider ou non la motion de déchéance votée par l’Assemblée Nationale, mais la principale certitude est Hery Rajaonarimampianina fait face désormais à une crise institutionnelle en plus de la crise économique et sociale qui détruit le pays.

    Dans une intervention dans plusieurs médias, Honoré Rakotomanana qui est un expert juridique reconnu a déclaré que la requête des députés est totalement invalide selon plusieurs articles de la Constitution. Il cite notamment l’article 50 de la Constitution qui stipule que le Président de la République ne pourra être empêché qu’en cas d’incapacité physique ou morale. Cet expert conclut que les députés ne pourront jamais destituer le Président de la République Hery Rajaonarimampianina conformément aux lois constitutionnelles.

    Quel que soit le verdict de la HCC, la crise est inévitable. Si elle valide la destitution, alors les candidats vont se bousculer au portillon pour diriger le pays avant des élections présidentielles anticipées. Et étant donné que le Sénat n’a pas encore été mis en place, seul le gouvernement peut diriger le pays en l’absence d’un président élu. Si la HCC ne valide pas la destitution, alors la Constitution prévoit la dissolution de l’Assemblée Nationale avec toutes les bagarres que cela provoquer dans les différents camps politiques.

    Cette affaire digne d’un feuilleton montre que Madagascar n’est absolument pas prêt pour un régime parlementaire. Le président Albert Zafy avait également été destitué par un vote parlementaire après un mandat de 3 ans. On peut dire que Hery Rajaonarimampianina a pu seulement tenir la moitié du mandat d’Albert Zafy avant de provoquer une crise qui va durer des mois tandis que la population s’enfonce de plus en plus dans la pauvreté.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.