Agression sexuelle d'une fillette: le suspect est un instituteur remplaçant


  • FrançaisFrançais



  • Un suspect est placé en garde à vue après l’agression sexuelle d’une fillette de cinq ans. C’est un instituteur remplaçant qui nie les faits. Inconnu de la justice, son garde à vue a été prolongée de 24 heures. Une analyse de l’ADN relevé sur les vêtements et sous-vêtements de la fillette est aussi demandée, mais le résultat a montré que cet ADN n’appartient pas au suspect. Selon la mère de la petite victime, cet ADN pourrait toutefois appartenir à une personne qui s’était occupée de la fillette dans la journée de l’agression. Les analyses ne mettent donc pas un terme aux suspicions sur le gardé à vue. Le suspect nie toute implication dans les faits subis par l’enfant.

    La victime est une petite fille âgée de cinq ans, habitant Gaillard. Elle affirme avoir subi une agression sexuelle. D’ailleurs, les premières constatations médicales ont certifié la présence de traces suspectes sur le corps de l’enfant, évocatrices d’une atteinte de nature sexuelle. Les enquêteurs ont pu remarquer la similitude entre la description physique d’un agent contractuel de l’Éducation nationale, affecté depuis pas longtemps dans l’école où est scolarisée l’élève, et la description physique de l’agresseur donnée par l’enfant. Toutefois, cette description peut également correspondre à d’autres personnes.Le commissariat de police d’Annemasse est chargé de l’enquête.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.