Madagascar : L'enquête traine sur les électrocutions à Ambodivona et Alasora


  • FrançaisFrançais



  • electrocution-jirama

    La mise en place d’une commission d’enquête interne n’a pas fait évoluer la situation concernant les victimes des électrocutions. L’enquête sur l’agent de JIRAMA décédé suite à une électrocution à Alasora le 10 mai dernier n’a pas encore abouti jusqu’à maintenant. Pour l’instant, une commission d’enquête interne a été créée pour résoudre cette affaire. Sur le plan juridique, on peut parler d’un homicide involontaire puisqu’un homme a perdu sa vie.

    La famille de la victime n’a rien à dire face à cette triste situation. Selon une source proche de la JIRAMA, les premiers responsables sont sur le point d’être identifiés. La source explique que le premier responsable serait le contre-maître qui dirigeait cette opération de dépannage. Elle ajoute également que ce contre-maitre est le seul à détenir les documents nécessaires et il connaissait les démarches pour remettre l’électricité. Et ce contre-maitre a bien donné l’autorisation de remettre le courant ce qui a provoqué l’accident meurtrier. Les résultats de l’enquête pourront aboutir à des sanctions disciplinaires et pénales.

    Les responsables ou l’intersyndical de la JIRAMA n’ont pas fait de déclarations officielles sur ce sujet. Ils laissent la commission d’enquête interne qui sera chargée d’annoncer les résultats. Un petit rappel sur les deux évènements : alors qu’il était en pleine intervention, un employé de la JIRAMA a été électrocuté par une tension de 50 000 volts sur un pylône à Alasora. Il a succombé à l’électrocution et son corps a été ramené à la HJRA d’Ampefiloha pour une autopsie. Un autre cas s’est produit du côté d’Ambodivona. Deux hommes ont perdu leur vie à cause de câbles électriques à haute tension. Le premier homme est mort sur le coup tandis que l’autre a succombé aux blessures après son arrivée à l’hôpital. À l’heure actuelle, aucune poursuite ou enquête judiciaire n’a été menée sur ce deuxième cas.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Pas de réponses

    1. RIANA RANDRIANARISOA dit :

      qu’est ce qui différéncie de votre article avec le mien, publié dans l’Express de MADAGASCAR le 30 MAI 2015.
      En lisant le votre j’ai l’impression de lire une version réécrite du mien.

      http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/ambodivona-et-alasora-lenquete-sur-les-electrocutions-traine-35020

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.