Motion de censure : Un avertissement pour les tenants du pouvoir


  • FrançaisFrançais



  • L’échec de la motion de censure la semaine dernière ne signifie pas que l’Assemblée Nationale a perdu. Selon la députée Hanitra Razafimanantsoa, on peut interpréter cet échec comme un avertissement pour  les tenants du pouvoir.  Si les députés majoritaires ont déposé les motions de censure (à l’encontre du Président et du Premier Ministre), c’est qu’ils sont contre la violation de la loi et des droits des citoyens qu’on voit à Madagascar actuellement. D’ailleurs, de nombreux cas peuvent témoigner le fait que le pouvoir exécutif est infructueux.  C’est justement pour ces  raisons que les députés de la Nouvelle Majorité Parlementaire agissent.

    Selon le Vice-président du pouvoir législatif, les députés ont déjà cherché à instaurer la stabilité politique. Il n’est pas contre la dissolution de l’Assemblée Nationale si cela est nécessaire pour éradiquer la corruption à Tsimbazaza. Quoi qu’il en soit, les politiciens doivent mettre en avant l’intérêt de la population malgache.

    Du côté de la HVM, son Président National Rivo Rakotovao a annoncé que les députés HVM qui ont trahi Hery Rajaonarimampianina et le gouvernement seront expulsés du parti. Il a également réclamé la démission de certains membres du gouvernement qui ne partagent pas le même avis que son parti, y compris Rabesahala Henri, ministre du commerce et Roland Ravatomanga, ministre de l’agriculture. Rivo Rakotovao semble avoir oublié que, officiellement et légalement, aucun des députés HVM n’est élu au nom du parti. Ils ont seulement changé de groupement en cours de route et auraient du être destitué depuis bien longtemps.

     

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.