Madagascar : Naufrage à Mahajanga


  • FrançaisFrançais

  • La vedette portant le nom de Mavitrika a quitté Mahajanga dimanche à 6 heures du matin, mais elle a été engloutie sous les eaux en faisant 5 victimes.



    Le moteur de la vedette rapide est tombé en panne en plein milieu de la mer et n’a pas voulu redémarrer. Le capitaine est obligé de réparer la panne. Une heure après, une grosse vague a submergée la vedette et l’a renversée. Une vingtaine de personne était à bord pour rejoindre Katsepy et Namakia.

    Les voyageurs ont essayé de sauver leurs vies. Deux d’entre eux sont morts sur le coup par suffocation. Les autres ont nagés et ont essayé d’atteindre la rive. Selon les explications, de nombreuses personnes se sont noyées. Cinq voyageurs sont sains et saufs, huit hospitalisés à cause de leurs blessures et du choc qu’ils ont subi. Trois autres meurent en arrivant à l’hôpital.  Jusqu’à maintenant, cinq personnes sont décédées dans le naufrage.

    Les responsables de la région se sont tout de suite mobilisés. Le Ministre de la Pêche Ahmad est venu à Katsepy pour présenter ses condoléances aux familles des défunts après avoir effectuer une mission à Mitsinjo. La prévision météorologique a changé au dernier moment ce jour là et un vent violent a balayé la région. Selon les sources, on a déjà empêché que la vedette prenne la mer. De plus, la vedette était en surcharge. Ce qui a aggravé la situation. A l’heure actuelle, on n’a encore reçu aucune nouvelle du capitaine qui se serait enfuit selon les dires.

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *