Taiwan achète des F-16 à 124 millions USDS alors que son propre chasseur ne coute que 34 millions…


  • FrançaisFrançais

  • Face à la menace chinoise, Taiwan a commandé 66 avions de combat F-16 américains et 66 avions de combat Brave Eagle produits localement. Ces derniers sont basés sur le design du F-CK Ching Kuo et disposent de radars à balayage électronique actif. Leur prix est de seulement 33,6 millions de dollars l’unité, ce qui en fait l’un des avions de combat les plus rentables au monde.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Le Brave Eagle taiwanais

    Taiwan, officiellement appelée République de Chine (ROC), a commandé 66 avions de combat F-16 Block 70/72 américains en 2019 pour remplacer ses 49 Mirage 2000 français problématiques. Mais ce qui est moins connu, c’est que l’armée de l’air taïwanaise recevra également 66 autres avions de combat produits localement pour un peu plus du quart du coût des F-16.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Il s’agit du XT-5 “Blue Magpie”, également connu sous le nom de Brave Eagle, qui remplacera les F-5E/F accidentogènes qui seront retirés du service avant janvier. Ces deux nouveaux types d’avions de combat intégreront des radars à balayage électronique actif (AESA) et permettront de renouveler un tiers de la flotte taïwanaise. Alors que les F-16 sont critiqués pour leur coût excessif, estimé à environ 124 millions de dollars l’unité, le Brave Eagle est un concurrent sérieux pour le titre d’avion de combat le plus rentable au monde, avec un prix de seulement 33,6 millions de dollars l’unité.

    Le Brave Eagle est basé sur le design du F-CK Ching Kuo, un avion de combat léger à deux moteurs développé dans les années 1980 par la société taïwanaise Aerospace Industrial Development Corp, qui fabrique actuellement deux des six unités de l’armée de l’air taïwanaise. Le Brave Eagle est plus grand et utilise une gamme de nouvelles techniques de production pour réduire les coûts de fabrication et de maintenance.

    L’avion utilise les mêmes moteurs F125 que le Ching Kuo, mais 80 % des autres composants sont nouveaux, notamment une plus grande utilisation de matériaux composites, de nouveaux systèmes d’avionique et de guerre électronique, des ailes plus épaisses et une capacité de carburant accrue pour une plus grande endurance.

    Le Brave Eagle dispose également d’un radar AESA développé indigènement à Taiwan. Le prix du Brave Eagle est comparable à celui des avions JF-17 Block 2 chinois et FA-50 sud-coréens exportés, qui ont des tailles et des performances de vol similaires mais des avioniques moins avancées. Si le Brave Eagle parvient à réduire ses coûts opérationnels, il a le potentiel de devenir l’un des avions de combat les plus rentables au monde, surtout par rapport aux avions compatibles avec l’OTAN.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *