Le missile anti-char chinois TS-01, une arme redoutable contre les chars occidentaux


  • FrançaisFrançais

  • Le Tieshui-1 (TS-01) est un système de missile anti-char individuel que la Chine a présenté au salon aéronautique de Zhuhai. Ce missile peut détecter et frapper un char à plus de 2 500 mètres de distance, sans que le tireur ait besoin de le guider après le lancement. Ce missile attaque par le haut, le point le plus vulnérable d’un char. Ce missile s’inspire des conflits entre la Russie et l’Ukraine, où les chars occidentaux sont souvent détruits par les missiles russes qui utilisent cette technique.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Crédit : Twittter/Sohu

    La Chine a dévoilé au salon aéronautique de Zhuhai un nouveau système de missile anti-char individuel, le Tieshui-1 (TS-01), surnommé le “tueur de chars”. Ce missile peut détecter et frapper un char à plus de 2 500 mètres de distance, sans que le tireur ait besoin de le guider après le lancement. Il s’agit d’une réponse innovante aux défis posés par la protection des chars face aux missiles anti-char modernes.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Une inspiration tirée des conflits

    Le philosophe américain George Santayana a dit un jour : “Seuls les morts ont vu la fin de la guerre“. Cette phrase contient une part de vérité ; quelle que soit la gravité d’une guerre, elle finira par se terminer. C’est ce qui se passe actuellement entre la Russie et l’Ukraine, dont l’issue est inévitable. Il semble que les alliés occidentaux, épuisés par le poids de la guerre, envisagent de se retirer. Le président russe Vladimir Poutine affirme que si ces alliés cessent d’aider l’Ukraine, celle-ci ne tiendra pas une semaine. Pourtant, au milieu de la guerre, certains ont réussi à tirer profit de l’utilisation de diverses armes.

    De nombreux analystes et experts estiment que l’objectif principal de Moscou est de détruire tout le matériel fourni par les pays occidentaux à l’Ukraine, avec les chars, comme le Challenger-2 et le Leopard-2, comme cibles privilégiées.

    En réalité, le point le plus vulnérable d’un char a toujours été sa partie supérieure. Après toutes ces années, il reste une zone peu protégée. Cela est dû aux besoins pratiques du véhicule : les soldats doivent entrer et sortir du char par le haut, et le recouvrir d’une armure importante pourrait nuire à l’efficacité au combat. Des missiles comme le Dow, le Spike, le Kornet et le Javelin sont principalement des armes anti-char qui attaquent par le haut. Plus précisément, en mode d’attaque par le haut, ces missiles s’élèvent rapidement à une hauteur prédéterminée après le lancement, puis plongent par le haut, provoquant une explosion qui ébranle le sommet de l’armure du char.

    Qu’est-ce que le TS-01 ?

    Crédit : Armée chinoise

    La Chine a présenté une puissante arme individuelle, le Tieshui-1, au salon aéronautique de Zhuhai. Cette arme élégante ne nécessite que deux personnes : un tireur pour viser et un porteur pour l’armer. Le fonctionnement est simple, avec un processus à faible coût. De plus, ce missile est de type “tir et oublie”, car il est capable de se diriger seul vers sa cible après le lancement.

    Le TS-01 se compose de deux éléments principaux. Le premier est un boîtier de contrôle de lancement cuboïde qui contient les modules essentiels de ciblage et de contrôle de tir. Leur système de visée a une portée impressionnante de 3000 à 3500 mètres. Cette portée étendue permet au système de missile anti-char Tieshui-1 de détecter rapidement tout char à proximité et de neutraliser la menace.

    L’élément complémentaire du boîtier de contrôle de lancement est un conteneur de stockage et de lancement cylindrique. Il conserve une forme repliée lorsqu’il n’est pas activé, avec les deux extrémités fermement scellées pour empêcher toute interférence d’éléments externes. Les ailes principales et la queue du missile sont soigneusement pliées et stockées à l’intérieur de son corps. Lorsqu’il entre en mode de combat, ces ailes se déploient et le système est conçu pour les déployer automatiquement après le lancement.

    L’intégration d’un chercheur infrarouge non refroidi et d’un système de navigation permet une précision remarquable. Le système de missile Tieshui-1 peut atteindre une précision dans un rayon d’un mètre, garantissant ainsi une frappe réussie en un seul lancement.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *