Le burn-out, bientôt inscrit sur la liste des maladies professionnelles?


  • FrançaisFrançais



  • burn-out

    Benoît Hamon désire faire inscrire le burn-out comme une maladie professionnelle.


     

    Le burn-out, appelé aussi le syndrome d’épuisement professionnel,  associe une fatigue profonde, un désinvestissement de l’activité professionnelle, et un sentiment d’échec et d’incompétence dans le travail. En effet, c’est le résultat d’un stress professionnel chronique lié à une surcharge de travail.

    Ce syndrome toucherait déjà plus de trois millions de salariés français. Le député socialiste Benoît Hamon veut inscrire cet effondrement au travail dans la loi comme une maladie professionnelle.  Il explique : «Le burn-out est un défi social auquel nous devons répondre. Si ces phénomènes apparaissent avec tant de force aujourd’hui, c’est parce qu’ils sont à la croisée de plusieurs bouleversements: l’irruption des nouvelles technologies, la prise de pouvoir des actionnaires et les exigences court-termistes qui en découlent. Désormais, les salariés sont principalement jugés à l’aune de leur contribution à la performance globale».

    Si le burn-out faisait partie à la liste des maladies professionnelles, sa prise en charge serait attribuée aux employeurs. Il ne reste plus qu’à définir les symptômes et les véritables cas de burn-out. Les médecins sont vigilants: il ne faut pas confondre le burn-out lié au travail (épuisement général qui peut être lié à d’autres facteurs) et dépression. Un rapport sur la reconnaissance du burn-out au tableau des maladies professionnelles sera demandé.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.