L'homéopathie est juste un placebo


  • FrançaisFrançais

  • Une analyse de plusieurs études sur l’homéopathie a découvert que cette thérapie est au mieux un placebo et que non, l’eau n’a pas de mémoire.


    Une nouvelle analyse montre une fois de plus que l'homéopathie est juste un placebo

    À travers une évaluation de 57 analyses scientifiques qui a couvert 76 études sur 68 maladies, un panel d’experts médicaux a conclu une fois de plus que l’homéopathie est juste un placebo. Elle n’est pas dangereuse, mais ses effets sont inutiles. L’homéopathie, surnommée par certains, comme une impasse thérapeutique se base sur l’idée que le semblable guérit le semblable. Les partisans de l’homéopathie prétendent que si vous prenez une substance qui provoque une maladie ou des symptômes similaires à une maladie, et qu’ensuite, vous le diluez à un point où le résultat est de l’eau, alors vous créez un remède. Il n’y a aucun mécanisme qui explique ce processus, mais il se base sur l’idée que l’eau a de la mémoire et qu’elle peut préserver une information thérapeutique après que la dilution ait supprimé chaque molécule de la substance guérisseuse.

    Ce sont des idées qui existent depuis des siècles, mais elles n’ont aucune base en physique, en chimie et en biologie. La plupart des scientifiques et médecins ne croient pas en l’homéopathie. Cela n’empêche pas les partisans de défendre leurs convictions que l’homéopathie les a guéris. En 2007, 3,3 millions d’Américains ont dépassé 2,9 milliards de dollars dans des produits homéopathiques. Au Royaume-Uni, le National Health Service a traité 5,74 milliards de dollars qui provenaient de 2 hôpitaux homéopathiques et de plusieurs traitements à base d’eau.

    Ces chiffres sont affolants, mais peuvent sembler inoffensifs. Les gens ont le droit de dépenser leur argent comme bon leur semble même si c’est pour un simple verre d’eau à 100 dollars. Mais l’homéopathie peut blesser les patients selon ce panel d’experts de l’Australian National Health and Medical Research Council (NHMRC). Les gens, qui font de l’homéopathie, mettent leur vie en danger s’ils rejettent ou retardent les traitements qui ont prouvé leur efficacité à maintes reprises.

    Dans un article, Paul Glasziou, un des membres du NHMRC, a déclaré qu’il a été choqué que les praticiens homéopathes promussent des traitements homéopathiques contre des maladies comme le SIDA ou le paludisme. Malgré tout, ce chercheur a effectué cette méta-analyse en ayant l’esprit ouvert et en se débarrassant de ses préjugés. En dépit de ses efforts, le panel n’a pas trouvé le moindre effet bénéfique à l’homéopathie à part celui du placebo.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.