Un test du VIH sur une clé USB


  • FrançaisFrançais

  • Des chercheurs proposent un test du VIH sur une clé USB. Le test est plus précis et il est plus rapide que les tests conventionnels.


    Des chercheurs proposent un test du VIH sur une clé USB. Le test est plus précis et il est plus rapide que les tests conventionnels.
    Crédit : Imperial College London / DNA Electronics

    L’appareil, crée par les scientifiques de l’Imperial College London et DNA Electronics, utilise une goutte de sang pour détecter le VIH et il crée ensuite un signal électrique lisible par un ordinateur, un laptop ou un appareil mobile. Ce test du VIH sur permet aux patients de surveiller leur propre traitement. De plus, c’est un appareil utile pour les patients qui vivent dans des endroits isolés et qui n’ont pas accès à des instituts sanitaires. Cette nouvelle recherche, publiée dans Scientific Reports, montre que l’appareil n’est pas seulement très précis, mais il peut fournir des résultats en 30 minutes.1

    Cette technologie mesure la quantité de la charge virale dans le flux sanguin et c’est essentiel pour surveiller le traitement d’un patient. Les tests actuels nécessitent 3 jours pour avoir le même résultat. Et dans certaines parties du monde, notamment celles qui n’ont pas de l?accès aux tests habituels du VIH, cet appareil peut sauver des vies.

    Le traitement anti-rétroviral contre le VIH permet de baisser la charge virale à quasiment zéro. Mais dans certains cas, le traitement cesse de fonctionner, car le VIH peut développer une résistance. Et le premier indice de cette résistance est l’augmentation de la charge virale dans le flux sanguin. De plus, une surveillance régulière permet au personnel de santé de s’assurer que les patients prennent correctement leurs médicaments.

    Cet appareil, qui utilise une puce de téléphone mobile, a simplement besoin d’un échantillon sanguin. On place ce dernier sur un endroit de la clé USB. Si le virus du VIH est présent dans l’échantillon, cela provoque un changement dans l’acidité que la puce va transformer en signal électrique. Le signal peut être ensuite envoyé vers un via la clé USB.

    Dans l’étude, la technologie a testé 991 échantillons sanguins avec une précision de 95 %. La durée moyenne pour fournir les résultats a été de 20,8 minutes. L’équipe envisage également d’étendre les capacités de la pour tester d’autres virus comme l’hépatite.

    Sources

    1.
    Gurrala R, Lang Z, Shepherd L, et al. Novel pH sensing semiconductor for point-of-care detection of HIV-1 viremia. Scientific Reports. 2016;6:36000-. http://dx.doi.org/10.1038/srep36000.
    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *