La souffrance à l’ère technologique

Dans l’édition de cette semaine, The Lancet propose une perspective sur l’avènement de la technologie dans le monde médical, mais également sur le risque de l’isolement des patients à cause d’une confiance exagérée sur le fait que la technologie va tout résoudre.


Dans l'édition de cette semaine, The Lancet propose une perspective sur l'avènement de la technologie dans le monde médical, mais également sur le risque de l'isolement des patients à cause d'une confiance exagérée sur le fait que la technologie va tout résoudre.

Dans une interview de 2003 au magazine Rolling Stone, Steve Jobs, co-fondateur d’Apple, avait salué la révolution numérique en remarquant que la a rapproché le monde et il continuera à le faire, mais Jobs avait également averti qu’il y a des inconvénients à chaque chose. Et cette semaine, The Lancet avertit sur la confiance exagérée sur la technologie pour gérer les problèmes médicaux.1

Ces dernières décennies, la technologie a transformé la recherche, le diagnostic médical et le traitement d’une manière extraordinaire. Et parmi tant de succès, il peut sembler étrange de se concentrer sur les inconvénients. Mais parfois, il est nécessaire de porter un oeil critique sur l’utilisation de la technologie par la médecine.

Nirvana, la première des nouvelles d’Adam Johnson collecté dans le livre Fortune Smiles illustre ces problèmes en imaginant un futur proche dans lequel la technologie a augmenté l’isolement de la . L’histoire concerne un couple qui se réveille dans un lit séparé. Charlotte est dans un lit médical et son mari sur le lit à côté. Charlotte est clouée au lit après que le syndrome de Guillain-Barré l’ait rendue quasi paralysée. On pensait que sa condition était réversible, mais elle n’a fait aucun progrès dans les 9 derniers.

Même si dans ce futur proche, la médecine n’a pas fait suffisamment de progrès pour guérir ce type de syndrome, le monde a bien changé. Les voitures se conduisent toutes seules et Charlotte peut ajuster la position de son lit et ouvrir les fenêtres de la chambre avec des commandes vocales. La technologie a révolutionné le divertissement et à n’importe quel moment, elle et son mari peuvent lancer plusieurs formes de réalité augmentée.

Ces progrès ont facilité la vie de Charlotte, mais il y a également des conséquences négatives. L’expérience numérique réduit les interactions humaines et c’est la raison pour laquelle leur mariage bat de l’aile. Charlotte et son mari passent très peu de temps à se parler et ils sont devenus insensibles aux besoins de chacun. Charlotte est en colère contre le monde médical et contre son corps et elle veut que son mari partage sa rage. De son côté, le mari s’inquiète d’une promesse qu’il a faite à sa femme. Il lui a promis de l’euthanasier si la paralysie atteint les fonctions respiratoires.

Le couple s’enfonce de plus en plus dans leur isolement technologique et Charlotte passe ses nuits à écouter le rock du groupe Nirvana mené par Kurt Cobain tandis que son mari se retire dans le garage pour parler à un hologramme interactif d’un président américain récemment assassiné. Chaque nuit, le mari parle avec ce programme numérique sur des choses qu’il ne peut pas parler avec sa femme tel que son état qui stagne ou la promesse d’en finir le moment venu. En regardant l’hologramme, le mari pose des questions du genre : Est-ce que vous ou la Première dame aviez rencontré cette situation et est-ce vous aviez un plan ? Le président semble répondre à ces questions, mais en réalité, les réponses sont générées provenant d’anciennes vidéos.

Il y a un peu de soleil dans cette vie sombre. Son mari a programmé un drone pour que Charlotte puisse visiter le jardin. Elle inspecte les courges et les tomates et quand le drone passe sur les roses, elle peut même sentir leur parfum. Mais ce moment révèle tout le paradoxe de la complexité technologique. De nos jours, les inventions semblent nous faciliter certaines tâches telles que le contrôle d’un lit médical ou l’ouverture automatique des fenêtres, mais est-ce qu’elles sont nécessaires ? Après tout, cela aurait été mieux si son mari avait transporté sa femme dans le jardin.

Bien que la nouvelle Nirvana est purement fictive, de nombreux éléments de ce futur sont déjà présents aujourd’hui et c’est dangereux de se baser autant sur la technologie. La réalité augmentée est déjà là avec des joueurs de Pokémon Go qui chassent des créatures numériques. Quand un écran ou un hologramme s’interpose entre nous et le monde, qu’est-ce qu’on gagne et qu’est-ce qu’on perd ?

Sources

1.
Marchalik D, Jurecic A. Suffering in the digital age. The Lancet. 2017;389(10072):897. doi: 10.1016/s0140-6736(17)30345-8 [Source]
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *