Des preuves trop faibles sur le cannabis contre la douleur chronique et le Trouble de stress post-traumatique

Deux revues systématiques estiment que les preuves sont trop faibles pour déterminer si le cannabis est efficace contre la douleur chronique et le Trouble de stress post-traumatique.


Deux revues systématiques estiment que les preuves sont trop faibles pour déterminer si le cannabis est efficace contre la douleur chronique et le Trouble de stress post-traumatique.

La preuve scientifique est trop limitée pour tirer des conclusions solides sur l’efficacité et la sécurité du cannabis et des produits cannabinoïdes dans le traitement de la chronique ou du (TSPT). Les résultats de deux revues de preuves systématiques du Département des Anciens Combattants (VA) des États-Unis sont publiés dans Annals of Internal Medicine.

Le pour la douleur chronique

À l’heure actuelle, la marijuana médicale est légale dans 28 États et le District de Columbia et jusqu’à 80 % des personnes, qui cherchent du cannabis médicinal, le font pour la gestion de la douleur. Même si l’utilisation du cannabis médicinal est de plus en plus acceptée, il existe peu d’informations détaillées et critiques sur les avantages et les inconvénients pour l’utiliser afin de traiter la douleur chronique.

Les chercheurs ont examiné les données de 27 essais cliniques de douleur chronique pour déterminer les avantages et les inconvénients des préparations de cannabis pour le traitement de la douleur chronique chez les adultes. Ils ont trouvé des preuves peu solides que le cannabis atténue la douleur neuropathique, mais il n’y avait pas suffisamment de preuves pour tirer des conclusions sur l’utilisation de la marijuana médicale pour d’autres types de douleur. Les chercheurs ont trouvé des preuves suffisantes pour conclure que l’utilisation du cannabis parmi la population générale pourrait augmenter le risque de dommages incluant les accidents routiers, les symptômes psychotiques et les déficiences cognitives à court terme. Il n’y avait pas suffisamment de preuves pour déterminer les risques pour d’autres types de dommages associés à une utilisation de cannabis à forte ou longue durée ou dans des populations plus anciennes.

Le Cannabis à base de plantes pour le Trouble de stress post-traumatique (TSPT)

Plus d’un tiers des patients, qui cherchent du cannabis à des fins médicales dans les États qui l’ont légalisé, justifient leur demande par le Trouble de stress post-traumatique. Cependant, il existe peu de preuves scientifiques disponibles pour déterminer les avantages et les inconvénients de l’utilisation du cannabis pour le traitement du TSPT.

Les chercheurs ont examiné les données de 2 revues systématiques et 3 études primaires évaluant les avantages et les inconvénients des préparations de cannabis à base de plantes (et non de cannabinoïdes synthétiques) dans le traitement du TSPT chez l’adulte. Ils ont constaté que les preuves étaient insuffisantes pour tirer des conclusions fermes sur l’efficacité du cannabis dans cette population de patients. Mais l’une des plus grandes études d’observation des anciens combattants atteints d’un TSPT a connu une aggravation faible, mais significative des symptômes chez les patients qui ont continué ou qui ont commencé à utiliser le cannabis par rapport aux patients qui n’avait jamais utilisé ou arrêté d’utiliser du cannabis pendant l’étude.

Dans un éditorial, un auteur de l’hôpital psychiatrique de Vanderbilt écrit que ces résultats font largement écho aux résultats d’autres organisations respectées et suggèrent un consensus croissant sur le terrain. Il existe peu de preuves de haute qualité pour tirer des conclusions solides sur l’efficacité du cannabis et des produits cannabinoïdes pour le traitement de la douleur et du TSPT. Indépendamment des lacunes dans la recherche, il est peu probable que les États éliminent les indications médicales de la législation. Les médecins praticiens doivent apprendre ce qu’ils peuvent sur le cannabis, éduquer leurs patients et faire des recommandations basées sur la science.

Source : La revue du cannabis contre la douleur (http://annals.org/aim/article/doi/10.7326/M17-0155), contre le Trouble de stress post-traumatique (http://annals.org/aim/article/doi/10.7326/M17-0477) et l’éditorial (http://annals.org/aim/article/doi/10.7326/M17-1713)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *