Le cas inhabituel d’une petite fille avec une overdose de kétamine

On rapporte le cas inhabituel d’une petite fille de 10 mois qui a fait une overdose de la kétamine par accident. C’est l’imagerie cérébrale qui est inhabituelle.


L'imagerie par résonnance magnétique d'une enfant de 10 mois qu'on a trouvé inconsciente après une overdose de drogue contenant de la kétamine - Crédit : ©2017 AANS
L'imagerie par résonnance magnétique d'une enfant de 10 mois qu'on a trouvé inconsciente après une overdose de drogue contenant de la kétamine - Crédit : ©2017 AANS

Les histoires les plus dramatiques sur les abus de concernent les enfants qui en ingèrent par accident à la maison. Heureusement, le cas décrit dans ce rapport possède une fin heureuse en raison de l’action rapide de l’équipe de réponse et des médecins d’urgence pédiatriques et des neurochirurgiens. Le cas a été détaillé dans la revue Journal of Neurosurgery: Pediatrics.

La est un médicament administré aux humains (incluant les enfants) et aux animaux pour provoquer la sédation et l’anesthésie. Ses effets secondaires euphoriques et dissociatifs l’ont rendue attrayante pour les personnes qui cherchent des drogues récréatives. Un surdosage de kétamine peut avoir des conséquences graves et le médicament est impliqué dans des décès dont certains étaient dus à des réponses physiologiques de la drogue et d’autres qui étaient provoqués par des comportements à risque de l’état drogué.

Les auteurs rapportent le cas d’une petite fille de 10 mois qu’on a trouvé inconsciente avec son frère et sa grand-mère. À la base, on a pensé à un empoisonnement au monoxyde de carbone. Mais plus tard, la police a déterminé que toutes les victimes avaient mangé dans des plats qui ont été précédemment utilisés pour tremper les feuilles de tabac dans de la kétamine pour être utilisées comme une drogue récréative appelée ““.

L'imagerie par résonnance magnétique d'une enfant de 10 mois qu'on a trouvé inconsciente après une overdose de drogue contenant de la kétamine - Crédit : ©2017 AANS

L’imagerie par résonnance magnétique d’une enfant de 10 mois qu’on a trouvé inconsciente après une de drogue contenant de la kétamine – Crédit : ©2017 AANS

L’enfant a vomi après avoir mangé des oeufs de son plat et elle est allée dormir. Plus tard, elle a été trouvée inconsciente par un membre de la famille qui a appelé les services d’urgence. À l’hôpital, il fallait utiliser l’intubation et la ventilation d’urgence pour la mauvaise respiration de l’enfant. Elle était très sensible et elle affichait un tonus musculaire anormalement élevé.

Les études d’imagerie ont révélé un gonflement sévère dans les hémisphères cérébelleux. Cela bloquait le flux normal du liquide céphalo-rachidien en provoquant une situation qui pourrait être rapidement fatale. La partie supérieure du semblait épargnée par les dégâts. Cet ensemble de résultats était inhabituel, car la plupart du temps, la partie supérieure du est endommagée par le manque d’oxygène tandis que le cervelet est épargné. Ces résultats inattendus suggèrent une association spécifique avec le médicament qui a été ingéré.

Le patient a reçu un placement d’un drain pour détourner le liquide rachidien suivi d’une décompression chirurgicale pour donner plus de place au gonflement et réduire la pression sur le cerveau. L’état neurologique du patient s’est lentement amélioré et la ventilation artificielle a été éliminée 6 jours après la chirurgie. 2 semaines après la chirurgie, le nourrisson a pu participer à des exercices de rééducation et le drain ventriculaire externe a été remplacé par une dérivation du liquide céphalo-rachidien. 6 mois après la blessure et même si les études d’imagerie ont révélé des dommages permanents au cervelet, la récupération clinique de l’enfant était remarquable. Sa coordination musculaire était normale et à part un léger retard de parole, elle remplissait tous les critères de développement d’un enfant normal.

Avant ce cas, on ne connaissait pas grand-chose de la réaction du cerveau pédiatrique à une de kétamine. L’importance de ce cas réside dans la description détaillée des caractéristiques cliniques du patient et des résultats d’imagerie inattendus. En discutant des résultats de cette étude, l’auteur correspondant, le Dr Daniel H. Fulkerson, a déclaré : Nous sommes très enthousiasmés par le fait que l’enfant s’est bien rétabli après cet événement dramatique. Malheureusement, nous craignons que de tels cas continuent de se produire, car nous voyons une augmentation dangereuse de la consommation de drogues dans notre état et dans notre pays. Les enfants innocents sont souvent touchés. Nous espérons que cette affaire éclairera cette exposition particulière et qu’elle aidera d’autres établissements médicaux à reconnaître ces résultats uniques.

Source : Journal of Neurosurgery: Pediatrics (http://dx.doi.org/10.3171/2017.5.PEDS16695)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *