Combattre la vieillesse ? Mathématiquement impossible

Une petite étude suggère qu’il est tout à fait inutile de combattre la vieillesse. Le processus de dégradation cellulaire fait qu’à un moment donné, un être multicellulaire va subir une prolifération des cellules cancéreuses ou un développement des cellules associées au vieillissement. Et on ne peut pas y échapper.


Une petite étude suggère qu'il est tout à fait inutile de combattre la vieillesse. Le processus de dégradation cellulaire fait qu'à un moment donné, un être multicellulaire va subir une prolifération des cellules cancéreuses ou un développement des cellules associées au vieillissement. Et on ne peut pas y échapper.

Le vieillissement est un processus naturel de la vie, mais cela n’empêche pas des scientifiques de faire des efforts pour arrêter le processus. Malheureusement, ces tentatives sont probablement futiles selon des chercheurs de l’Université de l’Arizona qui ont prouvé qu’il est mathématiquement impossible d’arrêter le dans les organismes multicellulaires comme les humains.

Le vieillissement est mathématiquement inévitable et il n’y a logiquement, théoriquement et mathématiquement aucune solution selon Joanna Masel, professeure d’écologie et de biologie de l’évolution et à l’UA. Masel et Paul Nelson exposent leurs conclusions sur les et le vieillissement dans une nouvelle étude intitulée publiée dans PNAS.1

La compréhension actuelle du vieillissement laisse entrevoir la possibilité qu’on peut arrêter le vieillissement si la science pouvait trouver un moyen de créer une sélection parfaite entre les organismes. Une solution possible est d’utiliser la compétition entre les cellules pour éliminer celles qui sont lentes ou qui fonctionnent mal en étant associées au vieillissement tout en gardant les autres cellules intactes. Mais la solution n’est pas si simple selon Masel et Nelson.

2 choses se produisent au niveau cellulaire pendant la vieillesse selon Nelson. La première est que les cellules ralentissent et commencent à perdre leur fonction comme lorsque vos cellules de cheveux cessent de fabriquer des pigments. La seconde chose est que certaines cellules augmentent leur taux de croissance ce qui peut provoquer la formation de cellules cancéreuses. À mesure que nous vieillissons, nous avons tous tendance, à un moment donné, à développer des cellules cancéreuses dans le corps même si elles ne provoquent pas de symptômes selon les chercheurs.

Masel et Nelson ont découvert que même si la était parfaite, le vieillissement se produirait quand même, car les cellules cancéreuses ont tendance à « tricher » quand les cellules sont en compétition. En vieillissant, la plupart de vos cellules se détériorent et perdent leur fonction et elles cessent de se développer selon Nelson. Mais certaines de vos cellules se développent de manière incontrôlée et cela provoque une double connexion à la manière d’un Catch-22 (le Catch-22 est une situation paradoxale où un individu ne peut pas s’échapper à cause de règles contradictoires).2

Si vous vous débarrassez de ces cellules lentes qui fonctionnent mal, alors cela permet aux cellules cancéreuses de proliférer. Et si vous vous débarrassez des cellules cancéreuses, alors cela permet l’accumulation de cellules léthargiques. De ce fait, vous êtes pris dans un étau, soit vous subissez la prolifération des cellules cancéreuses, soit vous vous retrouvez avec un tas de cellules qui fonctionnent mal.

Même si la mortalité humaine est un fait incontesté de la vie, ces travaux présentent une équation mathématique qui explique pourquoi le vieillissement est un processus inévitable et une propriété intrinsèque des êtres multicellulaire selon Nelson. Ce n’est pas une surprise que nous allons tous mourir et c’est tellement évident que cela fait partie du paysage.

Des chercheurs ont analysé la raison du vieillissement d’un point de vue de la sélection naturelle. Pourquoi cette dernière, moteur puissant pour la survie, ne réduit-elle pas la vieillesse ? Dans de nombreux domaines de la science, cette question soulève qu’il est possible de combattre la vieillesse. Ces travaux, malgré leur faiblesse statistique, suggèrent que rien ne peut stopper la vieillesse même si on fait appel à la sélection naturelle. En fin de compte, les choses s’arrangent avec le temps et selon les mathématiques, le fait de tenter de combattre ce processus pourrait aggraver les choses.

Vous pourriez être en mesure de ralentir le vieillissement, mais vous ne pouvez pas l’arrêter selon Masel. Nous avons une démonstration mathématique des raisons pour lesquelles il est impossible de résoudre les 2 problèmes. Vous pouvez résoudre un problème, mais vous êtes coincé avec l’autre et les choses empireront avec le temps. Les cellules vont continuer à devenir plus léthargiques ou vous aurez un cancer et la raison fondamentale est que tout se casse d’une façon ou d’une autre. Au delà de cette petite étude, cela peut donner des réflexions sur la tendance actuelle de l’anti-aging qui est de combattre la vieillesse. Ce terme est problématique, car cela implique que la vieillesse est une maladie qu’on doit combattre alors que c’est juste un processus naturel.

Sources

1.
Intercellular competition and the inevitability of multicellular aging. PNAS. http://www.pnas.org/content/early/2017/10/25/1618854114.
2.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *