4 tasses de café protègent le coeur avec l’aide des mitochondries

Une étude suggère que la consommation de 4 tasses de café permet d’avoir un effet protecteur sur le coeur avec l’aide des mitochondries.


Une étude suggère que la consommation de 4 tasses de café permet d'avoir un effet protecteur sur le coeur avec l'aide des mitochondries.

La consommation de caféine a été associée à des risques plus faibles pour de multiples maladies, y compris le diabète de type II, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, mais on ignorait le mécanisme sous-tendant ces effets protecteurs. Une nouvelle étude montre désormais que la caféine favorise le mouvement d’une protéine régulatrice dans les mitochondries, améliorant leur fonction et protégeant les cellules cardiovasculaires des dommages.1

Des effets protecteurs qui commencent avec 4 tasses de café

Le papier, publié dans la revue PLOS Biology, par Judith Haendeler et Joachim Altschmied de la Faculté de Médecine de l’Université Heinrich-Heine et de l’Institut de Recherche en Médecine environnementale de l’IUF-Leibniz en Allemagne, a constaté que l’effet protecteur a été atteint à une concentration équivalente à la consommation de 4 tasses de café, suggérant que l’effet peut être physiologiquement pertinent.

Les auteurs ont déjà montré qu’à des concentrations physiologiquement pertinentes (niveaux atteints après 4 tasses de café ou plus), la caféine améliore la capacité fonctionnelle des cellules endothéliales qui tapissent l’intérieur des vaisseaux sanguins et que cela impliquait les mitochondries qui sont les centrales énergétiques de la cellule.

Dans cette étude, ils ont montré qu’une protéine appelée p27, connue principalement comme un inhibiteur du cycle cellulaire, était présente dans les mitochondries dans les principaux types de cellules du coeur. Dans ces cellules, la mitochondrie p27 a favorisé la migration des cellules endothéliales, protégé les cellules du muscle cardiaque contre la mort cellulaire et déclenché la conversion des fibroblastes en cellules contenant des fibres contractiles qui sont cruciales pour la réparation du muscle cardiaque après un infarctus du myocarde.

Un nouveau mode d’action de la caféine

Ils ont découvert que la caféine induisait le mouvement de la p27 dans les mitochondries, déclenchant cette chaîne bénéfique d’événements à une concentration atteinte chez les humains en buvant 4 tasses de café. La caféine protège contre les dommages cardiaques chez les souris pré-diabétiques, obèses et chez les souris âgées.

Nos résultats indiquent un nouveau mode d’action de la caféine selon Haendeler, qui favorise la protection et la réparation du muscle cardiaque par l’action de la mitochondrie p27. Ces résultats devraient conduire à de meilleures stratégies pour protéger le muscle cardiaque contre les dommages. Ainsi, on pourrait recommander la consommation de café ou de caféine en tant que facteur alimentaire supplémentaire dans la population âgée. En outre, l’amélioration de la mitochondrie p27 pourrait servir de stratégie thérapeutique potentielle non seulement dans les maladies cardiovasculaires, mais aussi dans l’amélioration de la santé.

Sources

1.
CDKN1B/p27 is localized in mitochondria and improves respiration-dependent processes in the cardiovascular system–New mode of action for caffeine. PLOS Biology. 10.1371/journal.pbio.2004408″ target=”_blank” rel=”noopener noreferrer”>http://dx.doi.org/10.1371/journal.pbio.2004408. Published June 20, 2018. Accessed June 20, 2018.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 4,67 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *