SIDA : Le premier autotest sera disponible au mois de juin


  • FrançaisFrançais



  • sida-autotest

    L’autotest du SIDA sera disponible très prochainement. Dès le mois de juin, on pourra tester soi-même son éventuelle séropositivité grâce à un kit français.

     

    Le premier autotest sanguin de dépistage du sida, réclamé depuis bien longtemps par les associations et médecins, va cette fois vraiment arriver en pharmacie. Produit et commercialisé par la société française AAZ, il vient d’acquérir son marquage CE, sésame sans lequel sa vente sur le territoire était irréalisable.

    Le temps de le produire en quantité et de peaufiner quelques derniers détails, il sera enfin disponible fin juin 2015. Tout comme un test de grossesse, on pourra donc se procurer de quoi tester une goutte de sang et en une quinzaine de minutes, on pourra connaître sa séropositivité.

    Comme le test Biosure HIV Self, déjà autorisé dans les pharmacies anglaises il y a une semaine, l’autotest VIH français a une fiabilité avoisinant les 100%. Cependant, il ne faut pas se précipiter en pharmacie dès le lendemain d’un rapport à risque, car il existe en effet un temps de séroconversion durant lequel aucun anticorps n’est détectable. AAZ garantit la crédibilité maximum de son autotest pour une infection datant de trois mois, au minimum.

    L’autotest sera vendu 28 € (25 € si le gouvernement lui accorde une TVA à 5 % comme les préservatifs) en pharmacie, en libre-service, ou sur le site internet d’une officine. Cependant, la vente aux professionnels de santé est défendue.  .

    Si le test est positif, le dépistage doit être suivi d’une prise de sang pour certifier le diagnostic.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    No Responses

    1. gref dit :

      irez-vous au dépistage, si, même en sachant que vous n’êtes plus contaminants, vous risquez les tribunaux parce que des myopers et des militants associatifs décrètent que vous l’êtes encore, au nom de l’inexistence du risque nul ?
      la politique française, c’est la sérophobie authentique , pure et dure , camoufflée de pitié envers des malades qu’on déteste et qu’on censure, …..c’est tout juste si on n’attire pas l’attention sur le sort de ces pauvres malades , avec leur traitement lourd, etc….mais c’est qu’on est ravis de ce qui leur arrive bien sûr, et comme en plus , ce grand malheur sert à effrayer les jeunes pour leur bien…..! 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.