Des bactéries résistantes aux antibiotiques dans les toilettes des aéroports

Vous pourriez dire qu’il n’y a pas vraiment de lien entre les bactéries résistantes aux antibiotiques et des toilettes dans des aéroports, mais des chercheurs démontrent qu’un petit pourcentage de bactéries résistantes aux antibiotiques peut se propager à l’international via ces toilettes.



Les voyages internationaux sont généralement un casse-tête. Une affluence monstrueuse, des régulations et des contrôles ridicules et inutiles, des files d’attente interminables sans oublier la nourriture à des prix exorbitants. Mais un scientifique allemand a décidé d’aller beaucoup plus loin.

Son équipe est allée dans 136 aéroports situés dans 59 pays et ils ont pris les poignées de porte des toilettes dans ces aéroports. Ils ont ramené ces poignées dans leur laboratoire et ils ont créé un environnement de culture. Et ils ont trouvé des bactéries. C’est normal puisque les bactéries sont partout. Mais ils ont aussi découvert que 5,5 % de leurs échantillons avaient des souches de . Ainsi, ils ont trouvé une souche très rare du MRSA dans un aéroport à Paris. Une analyse génétique a suggéré que la souche provenait de l’Inde.

Une carte des échantillons collectés à travers le monde

Une carte des échantillons collectés à travers le monde

Cela suggère que cette souche de Staphylocoque doré se propage désormais dans le monde via les voyageurs internationaux. Ce n’est pas vraiment une surprise, car les voyages internationaux sont au coeur de la plupart des grandes épidémies modernes, mais cela renforce l’importance d’avoir des mesures de surveillance épidémiologiques proactive dans les aéroports. On recommande aux autorités aéroportuaires de laisser tomber des contrôles interminables où on vous compare à votre passeport pendant des heures et de les remplacer par un contrôle épidémiologique plus strict.

Source : American Council On Science And Health

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *