Découverte d’un cerveau et d’un crâne miniature dans un ovule

Pendant une opération, des chirurgiens ont découvert des parties du cerveau et de crane à l’intérieur d’une tumeur chez une fille de 16 ans au Japon.


Pendant une opération, des chirurgiens ont découvert des parties du cerveau et de Carné à l'intérieur d'une tumeur chez une fille de 16 ans au Japon.

On a découvert cette de 10 centimètres alors que la fille se faisait opérer pour son appendice. Quand on a découpé la , les médecins ont découvert des cheveux graisseux et un de 3 centimètres qui était couvert par une structure osseuse ressemblant à un crâne. Des analyses ont montré que c’était une version miniature du cervelet qui se situe habituellement sous les 2 hémisphères du cerveau. Une masse sur le côté ressemblait au tronc cérébral qui est la structure qui connecte la moelle épinière.1

Ce type de phénomène est assez rare, mais on a déjà rapporté plusieurs cas en médecine. Un cinquième des tumeurs ovariennes contient du tissu étranger incluant des cheveux, des dents, du cartilage, de la graisse et du muscle. Ces tumeurs, qui sont normalement bénignes, sont connues comme des tératomes qui viennent du mot grec Teras qui signifie monstre. On ignore la cause des tératomes ovariens, mais une hypothèse suggère qu’ils apparaissent quand des cellules ovulaires se comportent de manière incontrôlée en produisant différentes parties de l’organisme.

On trouve souvent des cellules cérébrales dans les tératomes ovariens, mais il est très rare de les trouver dans une structure aussi organisée que celle qu’on a trouvée chez cette fille. Selon les médecins, ce cerveau miniature s’est développé d’une telle manière que des impulsions électriques pouvaient se transmettre entre les neurones comme dans un cerveau normal. La fille ne souffrait d’aucun symptôme. Mais on connait des rapports médicaux où les femmes, ayant des tératomes ovariens, ont développé des changements de personnalité tels que des pensées paranoïaques, des convulsions ou des pertes de mémoire. Ces symptômes se produisent lorsque le système immunitaire considère les cellules cérébrales dans l’ comme des éléments étrangers et qu’il les attaque. Mais en déclenchant l’attaque, le système immunitaire peut aussi attaquer le vrai cerveau de la femme ce qui provoque une inflammation. Dans le cas de cette fille de 16 ans, les médecins ont pu enlever la tumeur sans aucune complication et elle est complètement guérie.

Sources

1.
Shintaku 新宅雅幸 M, Sakuma T, Ohbayashi C, Maruo M. Well-formed cerebellum and brainstem-like structures in a mature ovarian teratoma: Neuropathological observations. Neuropathology. 2017. doi: 10.1111/neup.12360

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *