Le “masque de bandit” du Sinosauropteryx

Des chercheurs révèlent comment un petit dinosaure à plumes, le Sinosauropteryx, utilisait son motif de couleur incluant une bande semblable à un masque de bandit sur ses yeux pour éviter d’être détecté par ses prédateurs et ses proies.


Des chercheurs révèlent comment un petit dinosaure à plumes, le Sinosauropteryx, utilisait son motif de couleur incluant une bande semblable à un masque de bandit sur ses yeux pour éviter d'être détecté par ses prédateurs et ses proies.
Crédit : University of Bristol

En reconstruisant les motifs de couleurs possibles du dinosaure chinois , les chercheurs ont montré qu’il avait plusieurs types de qui l’ont probablement aidé à éviter ses prédateurs. Ce camouflage lui permettait aussi de se faufiler plus facilement sur ses propres proies.

Fiann Smithwick de l’Université de Bristol a dirigé les travaux qui ont été publiés dans la revue Current Biology.1 Selon le chercheur : Les dinosaures sont de grands animaux dans l’imaginaire collectif, mais on connait des dinosaures qui utilisaient leurs couleurs et leurs motifs pour se cacher des prédateurs et chasser leurs proies comme les animaux actuels.

Des chercheurs révèlent comment un petit dinosaure à plumes, le Sinosauropteryx, utilisait son motif de couleur incluant une bande semblable à un masque de bandit sur ses yeux pour éviter d'être détecté par ses prédateurs et ses proies.

Crédit : University of Bristol

La vision était probablement très importante chez les dinosaures comme c’est le cas des oiseaux modernes et il n’est donc pas surprenant qu’ils aient développé des motifs de couleurs élaborés. Les motifs de couleur ont également permis à l’équipe d’identifier l’habitat probable dans lequel le dinosaure vivait il y a 130 millions d’années. Les travaux consistaient à cartographier comment les plumes pigmentées foncées étaient réparties à travers le corps en révélant des motifs de couleur distinctifs.

On peut également voir ces motifs de couleur dans les animaux modernes où ils servent différents types de camouflage. Les motifs comprennent une bande sombre autour de l’oeil, comme un masque de bandit qui, chez les oiseaux modernes, aide à cacher l’oeil contre les prédateurs potentiels et une queue rayée utilisé pour confondre les prédateurs et les proies.

L’auteur principal, le Dr Jakob Vinther, a ajouté : Les dinosaures peuvent sembler des animaux étranges, mais leurs motifs de couleur ressemblent à leurs homologues modernes. Ils avaient une excellente vision, ils étaient des prédateurs féroces et ils ont développé des schémas de camouflage comme chez les mammifères et les oiseaux.

Le petit dinosaure présentait également un motif contre-ombré avec un dos sombre et un ventre clair. C’est un motif utilisé par de nombreux animaux modernes pour donner l’apparence d’un corps plus plat. Cette technique permet aux animaux de se fondre dans leur arrière-plan ce qui les rend plus difficiles à repérer évitant ainsi la détection de prédateurs et de proies potentielles.

L'un des fossiles les mieux préservés du Sinosauropteryx - Crédit : University of Bristol

L’un des fossiles les mieux préservés du Sinosauropteryx – Crédit : University of Bristol

Des travaux précédents sur des animaux modernes, menés par l’un des auteurs, le professeur Innes Cuthill de Bristol, ont montré que le modèle précis du motif contre-ombré se rapporte aux environnements spécifiques de l’habitat des animaux. Les animaux vivant dans des habitats ouverts, tels que les savanes, ont souvent un motif contre-ombragé qui va du foncé au clair de manière très brusque tandis que ceux qui vivent dans des habitats plus fermés, comme les forêts, passent habituellement de foncé au clair de manière graduelle.

Ce principe s’applique à Sinosauropteryx et il a permis la reconstruction de son habitat il y a 130 millions d’années. Le contre-ombrage sur Sinosauropteryx concerne une transition brusque du foncé au clair ce qui suggère qu’il vivait dans des habitats ouverts avec une végétation minimale. Le professeur Cuthill, écologiste comportemental et co-auteur de cette étude, a déclaré : Nous avons déjà montré que le contre-ombrage peut être un camouflage efficace contre les prédateurs et nous pouvons désormais utiliser les couleurs des animaux disparus pour comprendre leur environnement.

Selon Fiann Smithwick : En reconstruisant la couleur de ces dinosaures disparus depuis longtemps, nous avons acquis une meilleure compréhension non seulement de leur comportement et de la possible dynamique concernant leur prédateur et leur proie, mais aussi sur leurs environnements.

Sources

1.
’Countershading and stripes in the theropod dinosaur Sinosauropteryx reveal heterogeneous habitats in the Early Cretaceous Jehol Biota. Current Biology. http://dx.doi.org/10.1016/j.cub.2017.09.032.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *