Étiqueté : Chasseur-cueilleur

Dans une étude de 6 ans des Hadza, un peuple de chasseur-cueilleur, on découvre que le partage est davantage un concept contagieux plutôt qu'une caractéristique innée pour chaque groupe. Les personnes partagent selon le groupe auxquels ils appartiennent. 0

Le peuple Hadza et la contagion du partage

Dans une étude de 6 ans des Hadza, un peuple de chasseur-cueilleur, on découvre que le partage est davantage un concept contagieux plutôt qu’une caractéristique innée pour chaque groupe. Les personnes partagent selon le groupe auxquels ils appartiennent.

Un crâne datant de 2 300 avant notre ère provenant d'Hälsingland en Suède - Crédit : Alissa Mittnik 0

D’anciens génomes révèlent l’histoire de l’Europe du Nord

Une équipe internationale de scientifiques a analysé les génomes humains anciens de 38 Européens du nord datant d’environ 7500 à 500 avant notre ère. L’étude a révélé que la Scandinavie a été initialement établie par une route du sud et du nord et que l’arrivée de l’agriculture dans le nord de l’Europe était facilitée par les mouvements des agriculteurs et des éleveurs dans la région.

Une des chercheuses qui discute avec un Semelai - Crédit : Noah Azman 0

La supériorité olfactive des chasseurs-cueilleurs

Une étude suggère que les chasseurs-cueilleurs peuvent nommer les odeurs aussi facilement que les couleurs. Cela sous-entend que la différence culturelle possède un impact sur l’architecture neurologique sur la reconnaissance des odeurs et des couleurs. La population moderne a perdu une partie de cette performance olfactive.

Le modèle démographique de l'histoire africaine et de l'estimation des divergences. Les lignes colorées verticales représentent la migration avec les triangles qui représentent le mélange dans un autre groupe. Les chasseurs-cueilleurs de l'Afrique australe sont montré par des symboles rouges et les agriculteurs de l'Age de Fer sont indiqués par des symboles verts - Crédit : Uppsala University 0

Les humains modernes ont émergé il y a 300 000 ans

Une nouvelle recherche suggère que l’humain moderne, Homo sapiens, a pu émerger plus tôt dans une période de 350 000 et 260 000 ans. L’étude estime également que l’émergence de l’humain moderne s’est produite dans plusieurs endroits en Afrique.