Étiqueté : géologie

Le fragment d'un crâne découvert à Aitape en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 1929. Le fragment est daté de 6 000 ans et il semble que c'est la plus ancienne victime d'un tsunami - Crédit : Arthur Durband, Kansas State University 0

Un crâne de 6 000 ans pourrait être la plus ancienne victime d’un tsunami

Une recherche suggère qu’un crâne découvert à Aitape en Papouasie-Nouvelle-Guinée pourrait être la plus ancienne victime d’un tsunami il y a plus de 6 000 ans. Ce type d’étude met en lumière les conditions d’adaptation des personnes quand ils vivent dans des environnements risqués.