Découverte de morceaux d’un « continent perdu » sous l’île Maurice dans l’Océan Indien

Les chercheurs ont confirmé l’existence d’un « continent perdu » sous l’île Maurice dans l’Océan Indien. Ce sont les restes d’une fracture du supercontinent connu comme le Gondwana.


Les chercheurs ont confirmé l'existence d'un "continent perdu" sous l'île Maurice dans l'Océan Indien. Ce sont les restes d'une fracture du supercontinent connu comme le Gondwana.
Des roches de type Trachytes datant de 6 millions d'années sur l'île Maurice. Mais à l'intérieur de ces roches, on trouve du zircon datant de 3 milliards d'années - Crédit : Susan Webb/Wits University

Les scientifiques affirment qu’ils ont découvert l’existence d’un «  » situé sous l’ dans l’Océan Indien comme le résultat de la fracture du supercontinent qu’on connait comme le . Cette fracture a eu lieu il y a 200 millions d’années. Le morceau de croûte, qui était principalement couvert de lave pendant les éruptions volcaniques sur l’île, semble être une petite pièce d’un ancien qui s’est cassé de Madagascar lorsque l’Afrique, l’Inde, l’Australie et l’Antarctique se sont séparés en formant l’Océan Indien. Nous étudions la fracture des continents pour comprendre l’histoire géologique de la planète selon le professeur Lewis Ashwal, géologue et auteur du papier publié dans Nature Communications.1

En étudiant le zircon qui est une roche qu’on trouve dans la lave pendant les éruptions volcaniques, Ashwal et ses collègues, Michael Wiedenbeck du German Research Centre for Geosciences (GFZ) et Trond Torsvik de l’université d’Oslo ont trouvé les restes de ce minerai qui est trop ancien pour appartenir à l’île Maurice.

La Terre est composée de continents qui sont anciens et des océans qui sont plus jeunes. Sur le continent, vous trouvez des roches datant de 4 milliards d’années, mais vous ne trouverez rien de semblable dans les océans selon Ashwal. Maurice est une île et elle ne possède pas de roche plus vieille que 9 millions d’années. Mais en étudiant les roches de l’île Maurice, on a trouvé du zircon datant de 3 milliards d’années.

Une roche de type Trachyte en lumière polarisée. Des cristaux de type Alkali feldspar (en blanc) sont alignés sur la gauche par le flux de magma. Et on voit les cristaux de zircon en couleur sur la droite - Crédit : Wits University

Une roche de type Trachyte en lumière polarisée. Des cristaux de type Alkali feldspar (en blanc) sont alignés sur la gauche par le flux de magma. Et on voit les cristaux de zircon en couleur sur la droite – Crédit : Wits University

Les zircons sont des minerais qui apparaissent principalement dans les granites des continents. Ils contiennent des traces d’uranium, de thorium et de plomb et étant donné qu’ils tolèrent bien les processus géologiques, ce sont d’excellents atouts pour la datation et l’évolution des processus géologiques.

Ce n’est pas la première fois qu’on trouve des zircons datant de milliards d’années sur l’île. Une étude de 2013 avait trouvé des traces de ce minerai sur une plage. Mais l’étude a été critiquée, car ce zircon aurait pu être amené par le vent ou par des véhicules. Mais le fait qu’on a trouvé des zircons dans des roches (des Trachytes de 6 millions d’années) corrobore la première étude et elle infirme l’hypothèse de minerais apportés par des vents ou autre selon Ashwal. Ce chercheur suggère qu’il a plusieurs morceaux de ce continent inconnu, connu comme , qui est réparti dans l’Océan Indien et c’est le résultat de la fracture du Gondwana. Selon ces nouveaux résultats, cette fracture n’a pas provoqué une simple séparation de l’ancien continent Gondwana, mais plutôt un éclatement complexe avec des fragments de croûtes continentales de tailles variables qui sont situées dans l’Océan Indien. La question est si on peut considérer ce petit morceau découvert comme un « continent perdu » ?

Sources

1.
Ashwal LD, Wiedenbeck M, Torsvik TH. Archaean zircons in Miocene oceanic hotspot rocks establish ancient continental crust beneath Mauritius. Nat Comms. 2017;8:14086. doi: 10.1038/ncomms14086

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *