Google Actualité affiche les CP des entreprises en pénalisant les sites d'actus



google-actu-cp

La recherche de Google a bénéficié d’un petit changement qui pourrait nuire considérablement aux sites d’actus. En septembre 2014, Google avait annoncé qu’il élargissait les sources d’informations dans Google Actualité. Précisément, il permettrait aux entreprises d’afficher leur communiqué de presse même si ces entreprises ne sont pas inclus dans Google Actualités.


Auparavant, seuls les sites qui étaient approuvés pouvaient être affichés dans Google Actualité, mais 2 exemples montrent que la frontière entre un site classique et d’actualité s’amenuise de plus en plus aux yeux de Google. Pour Google, l’objectif est de fournir l’information la plus pertinente qu’elle vienne d’un éditeur reconnu ou d’un petit site qui propose un communiqué de presse important. Et Google affirme que l’affichage de ces communiqués de presse n’est pas payant et que seul l’algorithme détermine s’ils sont suffisamment importants.

Le premier exemple de communiqué de presse vient de Gemalto qui avait annoncé le mois dernier qu’il a été piraté par des agences d’espionnage britanniques et américaines. Si vous tapiez le terme  » Gemalto  » à cette époque, alors vous aviez le communiqué de presse de l’entreprise dans la section  » Dans l’actualité « .

Et cette semaine, Apple a présenté sa nouvelle montre. Et si vous tapiez la requête  » Apple Watch « , alors la section  » Dans l’actualité  » vous affichait un site promotionnel d’Apple. Josh Schwartz qui est un responsable du site Chartbeat qui traque les statistiques pour les éditeurs d’actualité a déclaré que c’est un changement qui va inciter les entreprises à soigner leurs communiqués de presse pour qu’il soit affiché dans Google Actualité.

De plus, ce changement va gêner les utilisateurs, car ils n’arriveront pas à faire la différence entre une déclaration officielle et un article d’actualité. Et évidemment, quand on connait le potentiel de trafic de Google Actualité, les entreprises pourraient le manipuler pour attirer de nouveaux visiteurs et consommateurs. Sur le long terme, ce sont les éditeurs d’actus qui seront le plus pénalisés.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Boubakar Nguema

Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *