Vous insultez sur Facebook ? Vous risquez 30 ans de prison en Thaïlande


  • Français


  • Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram


    Une insulte de la monarchie thaïlandaise sur Facebook peut vous mener en prison pour 30 ans.

    On voit souvent des gens qui insultent les politiciens sur les réseaux sociaux en France ou aux États-Unis et c’est tellement banal qu’on a dû mal à croire que c’est un crime dans d’autres pays. Un Thaïlandais a été condamné à 30 ans de prison pour avoir insulté la monarchie sur Facebook. Et c’est une peine légère pour Pongsak Sriboonpeng, âgé de 48 ans, puisque la peine initiale était de 60 ans et qu’elle a été divisé par moitié après que l’homme ait confessé son crime. La Thaïlande possède des lois strictes sur la lèse-majesté et la moindre insulte envers la famille royale est passible d’une peine de 15 ans de prison par insulte.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Cette loi de lèse-majesté a été renforcée après le Coup d’Etat de 2014. Le gouvernement applique la censure à la règle, mais c’est également le cas des médias. Certains médias thaïlandais évitent d’utiliser des mots qui pourraient être assimilés à une insulte de la monarchie. Et étant donné que la Thaïlande est sous la loi martiale, des condamnés comme Sriboonpeng ne peuvent pas faire appel de leur sentence.

    La Thaïlande utilise ce type de loi pour emprisonner tous les dissidents. En 2007, un Suisse a été emprisonné pour 10 ans pour un crime de lèse-majesté. Un citoyen américain d’origine thaïlandaise a aussi été arrêté lorsqu’il a visité la Thaïlande. Et les autorités l’ont forcé à confesser ses crimes abominables de lèse-majesté. La lèse-majesté est aussi utilisée pour censurer des plateformes entières puisqu’une vidéo qui insultait prétendument le roi a provoqué une censure de Youtube pendant plusieurs années. Et en 2014, la Thaïlande a voté une surveillance de masse qui ciblait principalement les contenus de lèse-majesté. Vous remplacez la lèse-majesté par droit d’auteur ou terrorisme, et vous obtenez les mêmes pratiques et lois dans tous les pays. Les pays changent, mais les enculés au pouvoir restent les mêmes.

     

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009. Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *