Facebook : Zuckerberg confirme l'arrivée d'un bouton "Je n'aime pas"


  • FrançaisFrançais



  • Pendant sa dernière session de questions/réponses, Zuckerberg a confirmé l’arrivée prochaine d’un genre de bouton « Je n’aime pas » sur Facebook.

    Facebook a toujours été récalcitrant pour proposer un bouton « Je n’aime pas », mais dans la dernière session de questions/réponses, Zuckerberg confirme l’arrivée de ce type de bouton. Mais comme d’habitude, Facebook ne va pas proposer ce bouton pour tous ses services.

    Un bouton « Je n’aime pas » pourrait servir à créer des milliers de votes négatifs par pur plaisir comme on peut le voir sur le système de vote de Reddit. Et comme Facebook prone la dictature du bonheur, on peut penser que ce bouton « Je n’aime pas » ne s’appellerait même pas comme tel, mais plutôt un genre de bouton pour des condoléances ou le fait d’être désolé.

    Le problème avec la dictature du bouton J’aime est qu’on est forcé de l’utiliser pour les nouvelles de morts, de traumatisme ou de catastrophes naturelles. Facebook pourrait proposer une alternative pour que les gens puissent réagir avec ce type d’événement de la meilleure des manières.

    On ignore ce que cela va donner lorsque ce bouton va débarquer, mais on redoute le pire vu les types d’utilisateurs qu’on peut rencontrer sur Facebook. Si Facebook n’arrive pas à contrôler l’utilisation de ce bouton, alors cela va provoquer des campagnes massives d’Astroturfing.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.