mercredi , 22 novembre 2017

Telegram : L’Iran exige l’enregistrement des administrateurs des Channels

Mot-clés: ,

Dans une tentative pour espionner et contrôler les utilisateurs iraniens de Telegram, le gouvernement a exigé l’enregistrement de tous les administrateurs des channels en Iran.

Article traduit de Global Voice et d’Iranhumanrights.


Telegram : L’Iran exige l’enregistrement des administrateurs des Channels

La dernière tentative de censure de l’Iran passe par une nouvelle mesure qui exige que tous les administrateurs des channels de Telegram doivent s’inscrire au Ministère de la Culture et de la Guidance islamique pour éviter des poursuites judiciaires. Selon Mehrdad Sijani, le responsable de la division du cyber-espace de la Tehran Computer Sellers Guild, les channels sur Telegram peuvent être identifiés avec une série d’algorithmes et leurs administrateurs peuvent être également identifiés avec une poursuite judiciaire à la clé.1 En juillet 2015, le gouvernement iranien a déclaré qu’il ne censurerait pas Telegram en dépit de la présence d’un “contenu immoral” sur la plateforme, mais qu’il préférerait collaborer avec Telegram pour le réguler. Le CEO de Telegram a nié cette accusation de collaboration, mais on peut hausser les sourcils.2

L‘Iran n’aurait jamais autorisé la messagerie si elle n’avait pas eu des garanties de Telegram. Par la suite, les autorités iraniennes ont tenté de convaincre l’entreprise de stocker les données sur les utilisateurs iraniens sur son territoire, mais Telegram a refusé pour l’instant. Cet enregistrement en ligne a été créé pour aider les agences gouvernementales incluant la FATA qui est la cyber-police pour surveiller les activités des propriétaires des channels Telegram et de leurs abonnés en produisant une carte détaillée des utilisateurs et de leurs affiliations.3 Et avec une telle capacité, l’Iran pourra censurer et poursuivre les personnes pour la moindre information litigieuse.

Au début de décembre 2016, le Supreme Cyberspace Council, qui est le principal législateur gouvernemental sur les questions liées à internet, a annoncé que les channels iraniens sur Telegram, ayant plus de 5 000 abonnés, doivent obtenir un permis avant le 5 février 2017.4 Le 5 janvier 2017, il y a déjà 700 administrateurs de Channel qui ont obtenu leurs permis.5 Avec 20 millions d’utilisateurs, Telegram est la messagerie la plus populaire en Iran et elle abrite près de 170 000 channels. 11 000 channels possèdent environ 5 000 membres.

Pour obtenir le permis, les administrateurs des channels doivent fournir le nom de leur channel, leur identité, leur adresse de domicile, le numéro de leur carte d’identité sur le site www.samandehi.ir. Les administrateurs doivent également ajouter temporairement un bot internet appelé iransamandehibot comme étant le co-administrateur du channel pour permettre au Ministère de vérifier le channel. C’est complètement absurde, car un administrateur a tous les droits sur un channel Telegram.

Parmi leurs fonctions, les bots sont capables d’effectuer une surveillance à grande échelle en cherchant des utilisateurs dans des bases de données spécifiques tout en surveillant leur activité en ligne. En aout 2016, des pirates iraniens avaient obtenu les numéros de téléphone de plus de 15 millions d’utilisateurs de Telegram en piratant simplement une douzaine de comptes.6 Telegram avait confirmé la brèche, mais l’entreprise avait prétendu que cela concernait uniquement les données visibles en public en ajoutant qu’ils avaient corrigé le problème.

Sources

1.
ضوابط فیلترینگ باید قابل فهم باشد. isna.ir. http://www.isna.ir/news/95101509979. Published 5 janvier 2017. Consulté le janvier 16, 2017.
2.
Pavel Durov on Twitter. Twitter. https://twitter.com/durov/status/687315543448285184. Consulté le janvier 16, 2017.
3.
Cyber Police Of I.R.Iran . cyber.police.ir. http://cyber.police.ir/. Consulté le janvier 16, 2017.
4.
کانال‌های شبکه‌های اجتماعی که بالای 5 هزار عضو دارند، باید مجوز دریافت کنند. ilna.ir. http://www.ilna.ir/fa/tiny/news-434792.
5.
خبرگزاری تسنیم – ۷۰۰ کانال تلگرامی پرمخاطب درخواست مجوز کردند. خبرگزاری تسنیم. https://www.tasnimnews.com/fa/news/1395/10/13/1285756. Consulté le janvier 16, 2017.
6.
Menn and Yeganeh Torbati J. Exclusive: Hackers accessed Telegram messaging accounts in Iran – researchers. Reuters. http://www.reuters.com/article/us-iran-cyber-telegram-exclusive-idUSKCN10D1AM. Published 2 août 2016. Consulté le janvier 16, 2017.
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d’Actualité Houssenia Writing. Blogueur frénétique et précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG