Telegram : Les appels vocaux avec le chiffrement bout à bout

Dans sa version 3.18, Telegram ajoute le support des appels vocaux avec le chiffrement bout à bout. On a également un réseau neuronal qui apprend de vos appels pour les optimiser.


Dans sa version 3.18, Telegram ajoute le support des appels vocaux avec le chiffrement bout à bout. On a également un réseau neuronal qui apprend de vos appels pour les optimiser.

Telegram vient de proposer une nouvelle mise à jour qui intègre les appels vocaux qui sont chiffrés bout à bout. L’application de propose déjà le bout à bout avec les Secrets Chats, mais selon l’annonce officielle, ils ne peuvent pas utiliser la même technologie sous peine de provoquer des latences dans les appels.1 Au lieu, utilise un échange de clé à la norme Diffie-Hellman avec 3 modifications. On a des modifications suivantes avec une première phase A->B qui génère a et envoie un g_a_hash. Ensuite, on a la phase B->A qui stocke le g_a_hash et génère b en envoyant g_b. Ensuite, on de nouveau une phase A->B avec le calcul de clé (g_b)^a pour envoyer de nouveau g_a. Ensuite, B contrôle le hash(g_a) qui nous donne un g_a_hash pour calculer la clé (g_a)^b.

Un chiffrement bout à bout en plusieurs étapes dans les appels de Telegram

On peut comprendre ce chiffrement avec Alice et Bob. L’idée est qu’Alice engage une valeur spécifique a et g_a, mais ne révèle pas le g_a à Bob (ou à Eve) avant la toute dernière étape. Bob doit choisir sa propre valeur avec b et g_b sans connaitre les valeurs de g_a. Si Eve espionne l’, alors elle ne peut pas changer la valeur de g_b reçu de Bob et elle ne peut pas non plus modifier sa propre valeur de b qui dépend de g_a. Le résultat est qu’Eve possède une seule chance pour injecter ses paramètres d’attaque homme du milieu et elle doit le faire en ayant les yeux fermés. On aurait aimé un vrai chiffrement bout à bout, mais celui proposé par Telegram est très robuste. Selon la messagerie, cette méthode propose un chiffrement sécurisé à 99 % en utilisant simplement 33 bits d’entropie qui sont des Emojis.

Dans sa version 3.18, Telegram ajoute le support des appels vocaux avec le chiffrement bout à bout. On a également un réseau neuronal qui apprend de vos appels pour les optimiser.

Évidemment, les utilisateurs n’auront à pas s’occuper de ces échanges de clé puisque Telegram va juste leur demander de comparer 4 Emojis par rapport à ceux de leur correspondant. Telegram vous promet des appels limpides et très clairs. D’abord, vous pouvez appeler directement votre correspondant, mais si ça échoue, vous pouvez essayer le serveur le plus proche, mais cela devient un intermédiaire de plus.

Un réseau neuronal pour optimiser vos appels

La grosse nouveauté des appels de Telegram par rapport à ceux de Whatsapp est qu’ils utilisent un réseau neuronal pour les optimiser au maximum. L’algorithme ne va pas espionner vos conservations, mais il va utiliser les données techniques telles que la connexion Wifi, le nombre de paquets de données perdus ou la vitesse de la connexion pour adapter les paramètres dans les meilleures conditions. C’est vraiment une bonne option, mais les gens n’ont pas confiance dans les réseaux neuronaux et je pense que Telegram aurait pu s’en passer.

Vous pouvez également contrôler les contacts qui peuvent vous appeler ou non. Cela permet d’éviter les appels de spam ou d’autres saloperies. Vous pouvez également activer l’option Use Less Data dans vos options pour économiser vos forfaits à la donnée pour vos appels. Pour le moment, les appels de Telegram sont disponibles en Europe de l’Est, mais l’entreprise promet une disponibilité mondiale dans les prochaines semaines. Rien à avoir avec les appels, mais Telegram 3.18 vous permet désormais de changer la compression des vidéos que vous voyez. Ainsi, vous pouvez prévisualiser les vidéos que vos correspondants verront sur leur appareil.

Sources

1.
Voice Calls: Secure, Crystal-Clear, AI-Powered. Telegram. https://telegram.org/blog/calls. Consulté le mars 30, 2017.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *