L'argent, les femmes et le Kung-Fu : Le moine "CEO" de Shaolin est dans la tourmente


  • FrançaisFrançais



  • Shi Yongxin, le chef des moines du temple de Shaolin est sous une tempête de critiques face à son train de vie, ses moeurs et son exploitation commerciale de Shaolin.

    Le parfum mystique de l’encens embaume les pièces, des moines en robe safran effectuent des mouvements pour tenter de combattre des ennemis invisibles et le son d’une grande cloche de bronze appelle à la prière. Ce sont des scènes du légendaire temple de Shaolin, le centre du Kung Fu et du bouddhisme zen, qui est situé dans les forêts de la province centrale de Henan. Depuis des siècles, les moines Shaolin s’entrainent aux arts martiaux pour endurcir leurs corps et fortifier leurs esprits. Mais ces derniers jours, un autre son se répand dans les murs du Temple avec des touristes qui sont curieux sur les rumeurs du principal chef des moines Shaolin. Un chef qui a légèrement oublié ses manières vertueuses.

    Shi Yongxin aime les femmes et se baigne dans le luxe

    La semaine dernière, la Chine apprenait avec stupeur les accusations contre Shi Yongxin, le chef du temple Shaolin, qu’on surnomme le moine CEO puisqu’il a transformé Shaolin en un immense empire commercial. Ce moine aurait même eu 2 enfants avec 2 de ses amantes alors que la tradition Shaolin interdit expressément toute relation charnelle. Ces accusations se basent sur des documents qui sont proposés par un ancien moine de Shaolin qui prétend que le chef de Shaolin possède une flotte de voitures de luxe et qu’il a gagné des millions de dollars en transformant le temple en une entreprise et qu’il a donné beaucoup d’argent à une de ses maitresses qui vit en Australie.

    Shi-Yongxin-shaolin

    Shi Yongxin, chef du temple Shaolin

     

    En plus des implications légales, l’attirance du chef des Shaolins pour les femmes, l’argent et le luxe est totalement à l’opposé des vertus de la chasteté et d’une vie austère qui doit caractériser l’une des figures les plus proéminentes du bouddhisme chinois. Et dans ces critiques, le peuple chinois devient de plus en plus cynique sur comment l’argent et le luxe peuvent corrompre la moralité même chez ceux qui doivent être un exemple de perfection pour la nation entière.

    L’informateur, dont le nom signifie Celui qui cherche la justice, a déclaré aux journalistes qu’il est dégouté par l’hypocrisie du chef des moines et il veut que le temple de Shaolin soit de nouveau purifié. Il refuse toutes les interviews et il ne fait pas d’apparition en public parce qu’il a peur des hommes de main de Shi Yongxin. Cet informateur a déclaré que le monde doit connaitre la vraie nature du chef de Shaolin. Ce chef utilise le bouddhisme comme un masque pour cacher qu’il est un maniaque des femmes et un tigre corrompu qui exploite effrontément les exploits de Shaolin et ternit sa réputation.

    Un moine Shaolin avec des maitresses et 2 enfants

    Parmi les preuves qu’il a fournies, on a notamment des photos et des dépositions de la police sur une femme qui prétend être l’une des amantes de Shi Yongxin. Cette femme, qui portait une robe monastique, avait un bébé dont elle prétendait que Shi Yongxin en était le père. Une autre maitresse prétend qu’elle a même des preuves physiques de la débauche de Shi Yongxin. Du sperme qu’elle a collecté dans un préservatif qu’elle a envoyé à un médecin pour qu’il soit en sécurité. Sur un réseau social, cette femme a posté des photos de sous-vêtements qu’elle portait pendant le rapport sexuel qu’elle a eu avec le chef des moines Shaolin.

    Pendant une visite du temple de Shaolin la semaine dernière, le pavillon de Shi Yongxin était fermé. Et les responsables du monastère ont refusé de répondre aux questions des journalistes. Mais dans une déclaration publiée en ligne, les moines Shaolin estiment que ces accusations sont écoeurantes et sans aucun fondement. Les responsables de la police locale ont déclaré qu’ils ont lancé une enquête à cause de la pression médiatique, mais surtout à cause du doigt accusateur de la puissante State Administration for Religious Affairs qui a averti que le scandale pourrait ternir le bouddhisme chinois. Depuis des années, les critiques estiment que Shi Yongxin a commercialisé Shaolin à outrance via des licences de produit et des franchises à l’étranger. Le moine CEO envisage même de mettre 300 millions de dollars dans un complexe hôtelier de Kung-Fu et Shaolin dans le sud de l’Australie.

    Un moine qui vend des souvenirs du temple de Shaolin.

    Un moine qui vend des souvenirs du temple de Shaolin.

    Comme les touristes qui déferlent sur le temple de Shaolin, les critiques vont et viennent, notamment sur le fait que le monastère a construit des toilettes de luxe de 400 000 dollars et qu’il envisageait même une entrée de bourse. Entrée en bourse qui s’est soldée par un échec puisque les critiques ont fusé sur le fait que des moines qui dédient leur vie à l’ascétisme ne devraient pas jouer avec des actions en Bourse. D’autres accusations ont pointé sur le gout de Shi Yongxin pour les produits Apple et des robes cousues avec des fils d’or. En 2011, un rapport de l’agence Xinhua nous apprend que Shi Yongxin a échappé à un raid de la police alors qu’il se trouvait dans un bordel.

    Le chef de Shaolin, redoutable dans les combats et la communication

    Mais le moine CEO connait son métier et il reste stoïque face à toutes les accusations. Il nie toutes les accusations et il refuse de dévoiler les finances du temple de Shaolin. Et dans les affaires financières de Shaolin, les autorités s’intéressent beaucoup à Shaolin Intangible Assets Management, une multinationale qui a investi dans près de 7 entreprises qui exploitent les produits de Shaolin. Et il est le principal propriétaire de cette multinationale. Shi Yongxin provoque des réactions étranges chez les médias chinois. Un jour, ils le glorifient pour avoir révolutionné Shaolin qui est sorti de sa torpeur après 1500 ans et le lendemain, ils l’accusent d’être le plus grand marchand de temples en exploitant commercialement la tradition de Shaolin.

    Dans les interviews, Shi Yongxin estime que l’aspect commercial de Shaolin permet de promouvoir le bouddhisme et la tradition unique de Shaolin. Selon Shi dans une interview à Xinhua : Si la Chine peut importer des produits Disney, alors pourquoi les États-Unis, la France ou l’Australie ne pourraient-ils pas importer le monastère de Shaolin ? La promotion de la culture à l’étranger fait partie de l’héritage de Shaolin.

    Officiellement athée, le Parti communiste apprécie Shaolin, surtout pour sa capacité à générer des revenus. Chaque année, les hauts responsables communistes visitent Shaolin parfois pour des buts mystiques. La légende raconte qu’au 7e siècle, 13 moines Shaolin ont sauvé un prince de la dynastie Tang des griffes d’un seigneur de guerre et de toute son armée. En retour, le Parti communiste a donné une voiture de luxe qui coute 125 000 dollars à Shi Yongxin et il l’a nommé comme le représentant des cérémonies officielles du pays. Il est aussi un membre haut placé de la Buddhist Association of China, une organisation qui appartient à l’Etat.

    Des temps difficiles pour Shi Yongxin, mais l’avenir est radieux pour le temple de Shaolin

    Des étudiants en Kung-Fu au temple de Shaolin

    Des étudiants en Kung-Fu au temple de Shaolin

    Les partisans Shi Yongxin estiment que le succès attire toujours des ennemis. Li Xiangping, directeur de la Religion and Society Research Institute à l’East China Normal University a déclaré que les critiques n’ont pas compris le rôle de Shi Yongxin à créer un pont entre le Bouddhisme et le reste du monde. Et ce pont est d’autant plus important dans un gouvernement qui contrôle totalement les affaires religieuses. Ces critiques pensent que les moines Shaolin doivent uniquement étudier les écritures et méditer à longueur de journée. Mais si vous voulez que le Bouddhisme influence la société, alors vous devez interagir avec cette société.

    Mais les scandales de corruption sur Shi Yongxin commencent à transpirer dans les médias chinois qui sont pourtant contrôlés par le gouvernement. Récemment, le moine CEO devait se rendre en Thaïlande pour montrer sa performance dans les arts martiaux, mais la visite a été annulée, car il est totalement pris par l’enquête de la police. Mais les 400 moines du temple de Shaolin montrent un support inconditionnel à Shi Yongxin. La semaine dernière, un groupe de 30 moines a publié une lettre dans laquelle ils rejettent toutes les accusations contre Shi Yongxin. Et même les vendeurs à côté du temple montrent une vénération absolue. Wang Daling, âgé de 50 ans et guide du temple depuis 20 ans : Vous ne trouverez pas un homme plus vertueux que Shi Yongxin. Mais de nombreux touristes ne sont pas impressionnés par ces déclarations. Li Yanan, un étudiant en ingénierie : Il suffit que je regarde son visage bouffi pour être convaincu de sa culpabilité. Les moines ne sont pas censés être aussi gros. Mais quelques-uns pensent que ces affaires de corruption ne vont pas nuire à la réputation de Shaolin dans le monde. Zhang Jianzhen, un vendeur qui propose des bouteilles d’eau pour 1,50 dollar : Plus il y a des rumeurs et plus il y aura de touristes qui viendront visiter le temple. C’est bon pour les affaires.

    L’histoire du temple de Shaolin

    • En 495, un moine indien nommé Batuo a fondé le temple de Shaolin sur la montagne Song dans le Henan. Il est devenu le premier chef de Shaolin où il a enseigné les arts martiaux.
    • Le temple de Shaolin a vécu 1400 ans de turbulences. Le temple a été détruit et reconstruit à plusieurs reprises à cause des conflits politiques qui opposaient les moines. En 1928, le seigneur de guerre Shi Yousan avait incendié totalement Shaolin.
    • Pendant la Révolution culturelle (de 1966 à 1976), les Gardes rouges avaient détruit le temple et attaqué les moines.
    • La gloire internationale et l’entrée dans la légende. En 1989, un film de Hong Kong intitulé Shaolin Temple avec Jet Li a permis au temple d’atteindre une renommée internationale.
    • L’arrivée dans les affaires. En 1997, le temple de Shaolin fut la première compagnie qui était gérée par un monastère bouddhiste en Chine. Elle proposait des licences de sa marque.
    • Shi Yongxin (de 1999 jusqu’à aujourd’hui). En 16 ans, Shi Yongxin a ravivé l’ancienne médecine de Shaolin, construit des écoles d’art martial dans de nombreux pays. Et il envisage de créer un complexe hôtelier Kung-Fu et Shaolin en Australie pour une valeur de 300 millions de dollars.

    Traduction libre de l’article du New York Time

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.