Un adolescent de 14 ans accusé de terrorisme en Autriche



Merkan-G

Ce gamin de 14 ans s’est d’abord radicalisé à cause de problèmes personnels. Son père a été expulsé par les autorités ce qui a crée un sentiment de rejet du système chez le garçon. A chaque fois, les graines de l’extrémisme trouvent un terreau favorable dans l’injustice sociale plutôt qu’un attrait vers la doctrine fondamentaliste. Et c’est une différence majeure qu’on devrait prendre en compte pour combattre la poussée de l’extrémisme chez les jeunes. A 14 ans, ma seule préoccupation était de terminer un niveau de Donkey Kong sur Super Nes et aujourd’hui…


 

(Xinhua) — Un adolescent de 14 ans a été accusé d’avoir créé une organisation terroriste et d’avoir téléchargé les plans de fabrication d’une bombe dans le but de commettre un acte terroriste, ont confirmé lundi les autorités autrichiennes.

L’adolescent, que le journal Kronen Zeitung appelle « Merkan G », est accusé par le bureau du procureur de Sankt-Pölten d’avoir téléchargé sur Internet les plans exacts de fabrication d’une bombe, qu’il prévoyait de faire exploser ensuite soit à la gare de l’ouest de Vienne, soit le long des rails y conduisant.

Par ailleurs, la porte-parole du bureau du procureur Michaela Obenaus a déclaré que l’adolescent était devenu un partisan inconditionnel de l’organisation terroriste Etat islamique (EI), et que les autorités avaient trouvé dans son ordinateur un nombre « incalculable » de photographies et de vidéos de propagande de l’EI montrant des décapitations, des actes de torture, des exécutions massives et d’autres actes similaires.

Selon les propres mots prononcés par l’adolescent, il avait l’intention de se rendre en Syrie pour participer aux activités de l’EI, et pourrait avoir persuadé un garçon de 12 ans de partir avec lui.

Un rapport psychologique sur l’adolescent indique qu’après son arrivée en Autriche avec ses parents, en 2007, en tant que demandeur d’asile, son père a été expulsé. Les psychologues déclarent que le garçon s’est profondément radicalisé et qu’il défend ses convictions.

Il a été arrêté pour la première fois à l’automne 2014, puis libéré mi-novembre sous réserve de se présenter régulièrement à la police, d’aller à l’école et de consulter un psychologue.

Après avoir disparu en janvier, il a été retrouvé et arrêté une nouvelle fois. Il a depuis été placé en garde à vue à Sankt-Pölten.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Boubakar Nguema

Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *