Indonésie : Malgré les appels de la communauté internationale, l’Indonésie n’a pas cédé, les huit personnes condamnées à mort ont été exécutées


  • FrançaisFrançais



  • indonesie-condamne-mort

    Le président indonésien a refusé de céder à la mobilisation internationale lui demandant d’épargner les vies de ces condamnés à la peine capitale pour trafic de drogue. Sept étrangers et un Indonésien ont été exécutés le 28 avril 2015 vers minuit, sur l’île isolée de Nusakambangan.

    Ils ont bien été exécutés malgré les nombreux appels à l’indulgence. L’Indonésie a confirmé mardi soir l’exécution de huit condamnés à mort, dont sept étrangers.

    Deux Australiens, un Brésilien, trois Nigérians, un Ghanéen et un Indonésien, tous condamnés pour trafic de drogue, ont été descendus au complexe pénitentiaire de l’île isolée de Nusakambangan dans la nuit de mardi à mercredi, vers minuit, heure locale.

    Le Premier ministre australien Tony Abbott désapprouve la décision de l’Indonésie et cela ne peut pas être considéré comme une simple affaire de routine. La France, elle aussi, rappelle son opposition à la peine capitale, en tous lieux et en toutes circonstances.

    Muhammad Prasetyo, procureur général d’Indonésie, justifie que l’Indonésie mène actuellement une guerre contre les horribles crimes liés à la drogue. Il souligne également qu’une « exécution n’est pas une tâche plaisante». Selon lui, l’Indonésie lutte contre les crimes liés à  la drogue, et ne cherche en aucun cas à se faire des ennemis.

    Dans les heures qui ont précédé la fusillade, des cercueils blancs on été transportés sur l’île de la prison par des ambulances. C’est dans la plus grande douleur et avec le cœur vraiment lourd que les familles des condamnés ont rendu une dernière visite à leurs proches.
    Les condamnés à mort ont été conduits dans une clairière et attachés à un poteau avant d’être fusillés par un peloton d’exécution de 12 tireurs.

    Le Français Serge Atlaoui, aussi condamné à mort pour trafic de drogue, a été retiré de la liste des fusillés ce jour-là, en raison d’un recours devant la justice, mais le parquet général indonésien a réaffirmé mardi qu’en cas de rejet de sa procédure administrative, il serait exécuté seul dans pas très longtemps.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.