Une journée à Pékin, c’est comme fumer 40 cigarettes


  • FrançaisFrançais



  • Comme les cigarettes, l’air malsain de Pékin conduit aux mêmes effets néfastes sur la santé : asthme, maladie pulmonaire obstructive chronique, accidents vasculaires cérébraux, cancers du poumon… En Chine, 80% de la population respire cet air malsain, en particulier ceux qui habitent les grandes villes. Selon l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA), 24 heures passée à Pékin équivaudrait à fumer 40 cigarettes. Ce sont surtout les zones industrielles qui sont à l’origine de cette pollution. En effet,  la combustion du charbon produit du dioxyde de soufre, néfaste pour l’Homme. Selon les recherches, la pollution au Pékin, c’est comme si chaque individu s’y trouvant fumait 1,5 cigarette  par heure. Ce qui réduirait l’espérance de vie de 20 minutes. Chaque année, la pollution atmosphérique cause 1,6 millions de décès, soit 4000 morts par jour. Un voyage en Chine imposerait le port d’un masque pour prévenir les maladies. Surtout que ces 4 dernier mois, la situation atmosphérique chinoise à 1 500 emplacements différents et ses résultats sont alarmants. En France, la qualité de l’air n’est pas non plus très saine : respirer l’air de la ville équivalaient à du tabagisme passif. Dans une pièce 20 mètres carrés environ, les habitants de la Capitale ont inhalé l’équivalent de la fumée de huit cigarettes. La pollution de l’air en France coûte chaque année 101,3 milliards d’euros, deux fois plus que le tabac.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.