Madagascar accueillera le sommet de la Francophonie en 2016, une concrétisation de la Franceafrique


  • FrançaisFrançais



  • Il y a quelques années,  Madagascar était censé accueillir le sommet de la Francophonie, mais de légers incidents comme le coup d’Etat de 2009 ont empêché de le faire. Mais cette fois, c’est pour de bon, car l’organisation internationale de la francophonie (OIF) a annoncé que Madagascar abritera le 16e sommet de la francophonie qui se tiendra en 2016.

    On a toute la classe politique malgache qui se réjouit, car cela concrétise la place de Madagascar au sein de l’organisation, mais cela concrétise surtout la place de Madagascar au sein de la Francafrique.

    L’organisation de la francophonie a toujours été un cheval de Troie pour imposer la langue, la culture française et la domination de la France sur ses anciennes colonies. On se souvient de l’allégeance abjecte de l’OIF au régime de transition qui avait accéder au pouvoir par la voie des armes. Sans oublier toutes les tentatives pour unifier Madagascar dans une culture française et une identité française au mépris de l’identité souveraine. On recommande lire cet article de Survie sur la place de l’OIF comme son instrument de propagande au sein de la Francafrique.

    Et puis un tel sommet va coûter très cher et on croyait que les caisses de l’Etat sont vides ? Qui va payer pour ce sommet avec ces dépenses faramineuses. Est-ce que l’infrastructure est suffisante pour abriter un tel sommet. Il serait plus judicieux d’améliorer les infrastructures basiques tels que l’eau et l’électricité afin de soulager le quotidien de la population plutôt que d’abriter des sommets qui brillent par leur inutilité et qui vont coûter la peau des fesses à l’Etat qui l’organise.

     

     

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Boubakar Nguema

    Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *