Trésor de Williman Kidd, un sabordage gouvernemental


  • FrançaisFrançais



  • Les péripéties pour retrouver le trésor de William Kidd montre une cacophonie assourdissante dans la bureaucratie malgache et la preuve que Madagascar restera l’un des pays les plus corrompus au monde.


     

    On peut subir un fiasco de 2 manières, soit on est victime d’une succession d’événements catastrophiques contre lesquels on ne peut pas faire grand-chose. Soit, on fait exprès de subir un fiasco et l’affaire du trésor de William Kidd prouve une fois de plus que la bureaucratie malgache est championne dans les sabordages volontaires. L’affaire sur le navire de William Kidd date de plusieurs années lorsque Barry Cliford pensait qu’on pouvait trouver plusieurs navires de pirates à proximité de l’île de Sainte-Marie. Il avait déjà trouvé quelques vestiges, mais il espérait aller plus loin. Barry Clifford n’est pas n’importe qui puisqu’on lui attribue la découverte du navire Santa Maria, le navire de Christophe Collomb.

    barry-clifford

    La zone de recherche se situe dans une baie de l’île aux Forbans qui est à proximité de l’îlot Madame et Ambodifotatra. Cette zone est prometteuse puisque c’est à cet endroit qu’on a retrouvé le navire Sérapis qui est l’un des premiers navires qui a été pris par les américains dans la guerre qui les opposaient aux Britanniques. Barry Clifford décide de mettre une expédition sur pied en obtenant toutes les autorisations nécessaires.

    L’autorisation a été délivrée en 2013 par Elia Ravelomanantsoa qui était l’ancienne ministre de la culture de du patrimoine. L’expédition a nécessité un investissement d’environ 4 millions de dollars et les responsables ont convenu d’un partage de moitié avec le gouvernement malgache sur les découvertes incluant le trésor. L’université d’Ankatso allait aussi bénéficier de toutes les données archéologiques qu’on allait trouver sur ces épaves.

    Une préparation de 2 ans

    William-Kidd

    Il a fallu 2 ans pour préparer l’expédition et Barry Clifford et son équipe arrive à Sainte-Marie le 10 mars 2015 avec 4 avions privés chargés d’équipements pour les fouilles. Dès que l’exploration a commencée, le gouvernement actuel, notamment l’actuelle ministre de la culture et du patrimoine, bloque toutes les fouilles en accusant les méchants vazaha de piller le patrimoine et les trésors de Madagascar. Le problème est que l’expédition devait être terminée dans un délai très limité et alors qu’on aurait pu explorer toute la zone de fouille pendant ce délai, les responsables de l’expédition ont perdu un temps précieux à négocier avec le ministère. Le premier obstacle a été la bureaucratie et cela devient catastrophique si cette bureaucratie est totalement corrompue. On a demandé aux membres de l’expédition de soudoyer négocier avec des fonctionnaires dont la seule connaissance de la piraterie était le film Pirates des Caraibes. Ces fonctionnaires ont totalement tout bloqué et l’expédition a dû plier bagage à la fin de son délai.

    Le lingot d’argent de 50 kg

    tresor-william-kid

    Le lingot d’argent de 50 kg a été trouvé par hasard. Barry Clifford a découvert une zone qui est proche de l’île de Madame. C’est en fouillant dans la vase de cette zone qu’il trouve une sorte d’emplacement creux et lorsqu’il met la main dedans, le lingot de 50 kg lui tombe dessus en blessant son épaule. Ce lingot d’argent se trouvait à peine à 6 mètres de profondeur. Et cela montre qu’on aura pu découvrir bien plus si les fouilles n’avaient pas été interrompus sans cesse par la bureaucratie.

    Un fiasco de plus

    Notons au passage que Barry Clifford a pu monter son expédition grâce à l’investissement par la société October Films qui travaille avec la chaine History Channel. Dans une lettre aux médias malgaches datée du 19 avril, le producteur Sam Brown, qui devait réaliser plusieurs documentaires et séries sur ces épaves, parle d’un des plus grands gâchis pour l’archéologie, mais aussi pour Madagascar qui a perdu une occasion de se faire de la publicité. Ce producteur raconte qu’il avait 39 jours pour préparer les documentaires et il en a perdu près de 24 à tenter de nier les rumeurs de pillage et de diffamation sur cette affaire.

    Ce producteur était notamment chargé de tourner 8 épisodes de 30 minutes sur la découverte de l’épave qui aurait été diffusé sur une heure de grande écoute sur la chaine History Channel. Selon ce producteur, cette affaire va faire une très mauvaise publicité à Madagascar pendant plusieurs années, car évidemment, on peut parier que tous les producteurs qui préparaient des projets pour Madagascar vont revoir leurs plans.

    On doit comprendre que le trésor, même si on le trouve, ne vaudra que quelques centaines de milliers de dollars, mais la couverture médiatique aurait généré plusieurs millions de dollars sur le long terme. Mais certains se contentent de se précipiter sur des choses qui brillent sans penser aux autres bénéfices qui sont plus rentables. De plus, ce n’est pas la première fois qu’une chasse au trésor tourne au fiasco afin de laisser le champ libre à d’autres chasseurs qui sont beaucoup moins scrupuleux. Chasseurs qui sont protégés par des hautes personnalités de cette région.

    Au final, peut-être que Madagascar aura les seules publicités qu’elle mérite. La peste, l’insécurité, le massacre de touristes pour des fausses accusations et évidemment, la réputation indéboulonnable d’être le pays le plus mal gouverné et corrompu au monde.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Pas de réponses

    1. FAGIOLI dit :

      C’est sûr lui il est connu…

      Vous pouvez voir mes travaux sur l’île au trésor du capitaine William Kidd….

      Je savais déjà qu’il n’avait pas trouvé l’épave de Kidd et encore moins ses trésors.

      Il vous faudra travailler sur les cartes de Kidd découvertes dans les années 30 par Hubert Palmer…

      Mon passage sur France3 : http://www.dailymotion.com/video/x2hp636

      Voir sur mon blog : http://albert-fagioli.blogg.org/ile-au-tresor-du-capitaine-william-kidd-c26554406

      http://albert-fagioli.blogg.org/ile-au-tresor-du-capitaine-william-kidd-c26554406/2

      Mon Twitter : https://twitter.com/INDIANA57/media

      Mes Albums sur Facebook : https://www.facebook.com/albert.fagioli/media_set?set=a.814198248618599.1073741843.100000852930924&type=3

      Une expédition est en préparation vers la fin d’année 2015…..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.