Madagascar : Les députés destituent le président Hery Rajaonarimampianina


  • FrançaisFrançais



  • destitution-president-madagascar

    Les députés ont voté la destitution du président Hery Rajaonarimampianina, mais la procédure est remplie d’irrégularités et c’est la Haute Cour Constitutionnelle qui prendra la décision finale.


     

    Le mercredi 26 mai à minuit, l’Assemblée Nationale a voté la destitution du président Hery Rajaonarimampianina avec 121 pour, 4 contre sur les 125 inscrits à la séance. Le bras de fer entre la présidence et l’Assemblée Nationale continue depuis des semaines et cette tentative de l’Assemblée Nationale montre qu’on est arrivé au point de non-rupture.

    Selon les députés, le président Hery Rajaonarimampianina a trahi tous ses serments et il a montré un irrespect systématique de la Constitution. Les griefs des députés ressemblent à un brouhaha plus qu’autre chose, car ils l’accusent de tous les maux possibles incluant celui de la Haute Trahison. Même si les députés peuvent voter la destitution du président en exercice, c’est la Haute Cour Constitutionnelle qui doit se prononcer le 27 mai 2015. Mais les irrégularités ont été nombreuses dans cette motion de destitution. Selon les députés qui ont votés contre, il y avait 102 députés qui étaient présents et ils assurent que 30 députés ont votés contre et donc, cette motion favorable avec 121 votes positifs est simplement un bourrage d’urne. On a également l’irrégularité que le nombre total de votants n’a pas été publié avant la procédure et il a uniquement été publié après le décompte des votes.

    Les députés sont furieux des décisions qui ont été prises par les Assises Nationales sous l’égide du FFKM. Dans ces assises, les différents acteurs ont décidés de la dissolution de toutes les institutions gouvernementales sauf celles de la Présidence. Le président n’a jamais démontré clairement son intention de dissoudre l’Assemblée et les autres institutions. Et ce vote de destitution est une tentative de la dernière chance pour les députés qui savent qu’ils sont voués à disparition.

    Certains peuvent se réjouir de cette épreuve de force de l’Assemblée Nationale, mais on ne doit pas oublier que ce sont les mêmes députés qui avaient exigés des 4×4 pendant une séance alors que le peuple se noyait dans les inondations et que la famine décimait le sud de Madagascar. Etant donné que la HCC est assez proche de la Présidence, on peut penser qu’elle va invalider le vote en exploitant toutes les irrégularités commises par les députés. Et les députés pourraient finir dans une autre Assemblée Nationale qu’on appelle la prison d’Antanimora pour avoir bravé le pouvoir en place.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.