Comment les adolescents cherchent des informations médicales sur le web ?


  • FrançaisFrançais



  • adolescent-information-medicale

    Contrairement aux clichés, les adolescents ne sont pas des idiots et ils ne croient pas tout ce qu’ils lisent sur les informations médicales sur le web.


     

    Des chercheurs de la Northwestern University en Illinois rapportent que la majorité des adolescents utilisent internet pour chercher des informations sur la puberté, les drogues, la dépression ou le sexe. Mais les jeunes se tournent principalement vers les parents lorsqu’il s’agit d’informations médicales sensibles. Selon Ellen Wartella, directrice du Center on Media and Human Development de l’université Northwestern : Nous avons été vraiment surpris lorsque nous avons découvert comment les adolescents recherchent des informations sur leur santé sur le web.

    Elle ajoute : On entend souvent des choses négatives sur l’activité des jeunes en ligne, mais en général, les adolescents qui utilisent internet sont très vigilants sur la fiabilité des informations. L’étude s’est portée sur 1 156 adolescents aux États-Unis âgés de 13 à 18 ans.

    Des informations médicales sur le web, mais les parents pour les conseils

    Les chercheurs ont découvert que 84 % des adolescents utilisent internet pour trouver des informations sur des problèmes de santé, 88 % ont répondu qu’ils ne partagent pas leurs problèmes de santé avec leurs amis sur Facebook ou sur un autre réseau social, mais 21 % ont répondu qu’ils avaient téléchargé des applications mobile de santé.

    32 % des adolescents ont répondu que l’information médicale qu’ils avaient trouvée en ligne avait changé leur mode de vie. Parmi les exemples, on peut citer la réduction des boissons sucrées, avoir une alimentation plus saine et de l’exercice pour réduire la dépression. Mais en dépit de la prédominance d’internet concernant les informations médicales, les adolescents ont répondu qu’ils reçoivent la majorité des conseils médicaux de leurs parents. Il n’y a pas de contradiction entre les 2 résultats, car les adolescents recherchent des informations médicales sur le web, mais ils privilégient les parents pour les conseils.

    • 55 % des adolescents ont répondu qu’ils avaient reçu beaucoup de conseils médicaux de leurs parents
    • 32 % ont répondu qu’ils avaient reçu une quantité similaire d’informations médicales provenant des cours de sensibilisation à l’école.
    • 29 % des adolescents ont reçu une tonne d’informations par des professionnels de la santé
    • Seuls 25 % des adolescents ont répondu qu’internet leur avait donné beaucoup d’informations médicales

     

    Et concernant le découpage des sources médicales en ligne, les sites médicaux représentent 31 % des sources suivi par Youtube avec 20 %, Yahoo avec 11 %, Facebook avec 9 % et Twitter avec 4 %.

    La majorité des recherches liées à la santé était pour des devoirs scolaires

    Les adolescents ne sont pas obsédés par leur santé. En fait, une grande majorité recherche des informations liées à la santé à cause de devoirs scolaires. En fait, seuls 33 % des adolescents ont utilisé internet pour trouver des informations sur des symptômes ou des maladies qui les concernaient personnellement.

    Les sujets médicaux les plus recherchés par les adolescents :

    • Fitness et Sport (42 %)
    • Alimentation et nutrition (36 %)
    • Stress et anxiété (19 %)
    • Maladies sexuellement transmissibles (18 %)
    • Puberté (18 %)
    • Dépression (16 %)
    • Le sommeil (16 %)

     

    L’étude a également analysé les informations sur la santé qui étaient négatives et en général, les adolescents sont capables d’éviter les pièges sur les fausses informations. Seuls 27 % d’entre eux sont tombés sur des jeux qui les incitaient à boire et 25 % ont été exposés à des informations sur comment acheter des produits de tabac. Seuls 4 % des adolescents ont répondu qu’ils tombaient fréquemment sur ce type d’informations et 23 % ont répondus qu’ils n’avaient vu ce type d’information douteuse qu’une ou 2 fois au maximum.

    Les jeunes prêtent attention au site et au nom de domaine

    L’étude montre également des conseils pratiques pour les services de santé en ligne. Par exemple, la moitié des jeunes ont répondu qu’ils cliquaient sur le premier site qui leur retournait un résultat. Les adolescents accordent également une grande importance au nom de domaine, car 37 % ont répondu qu’ils faisaient davantage confiance à un nom de domaine en .edu et seuls 14 % faisaient confiance à un domaine en .com. Seuls 8 % des adolescents ont vérifié que le site était adapté pour leurs âges.

    Selon Vicky Rideout, responsable de VJR Consulting à San Francisco et co-auteur du rapport : On voit clairement qu’internet permet aux adolescents de mieux s’informer sur leur santé. Mais c’est à nous de nous assurer qu’ils vont trouver des informations suffisamment fiables et faciles à comprendre. Nous devons nous assurer qu’ils comprennent les jargons des articles médicaux pour qu’ils prennent soin de leur santé dans les meilleures conditions.

    Le rapport complet

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.